Guerre de Crimée

Lieu : quelque part autour de la Mer Noire
Date : 4 octobre 1853 – 30 mars 1856
Opposants :
– Empire ottaman, Empire français, Royaume-Uni et Royaume de Sardaigne
– Empire russe

Le 27 mars 1854, la France et le Royaume-Uni déclarent la guerre à la Russie.
À l’origine du conflit, une querelle entre l’empereur français Napoléon III (1808-73) et le tsar Nicolas Ier (1796-1855) : chacun veut assurer en exclusivité la protection des Lieux Saints de Jérusalem, partie intégrante de l’empire turc.

Pendant 2 ans, des armées mal commandées s’affrontent sans résultat.

Nicolas Ier de Russie
Les principaux combats se déroulent en Crimée envahie par les Franco-Britanniques et, après la défaite russe sur l’Alma, commence le siège meurtrier de Sébastopol.
Après une année d’affrontements la base tomba, exposant l’incapacité de défendre une fortification à l’intérieur de son territoire.
Nicolas meurt avant la reddition mais il a déjà reconnu l’échec du régime.
La Russie fait alors face au choix de commencer des réformes majeures ou de perdre son statut comme puissance européenne principale.