Lord Durham

Naissance : 12 avril 1792 à Londres (Royaume-Uni)
Décès : 28 juillet 1840 à Cowes (Angleterre du Sud-Est)
Nom entier : John George Lambton, 1er comte de Durham

Descendant d’une riche famille du Northumberland, il fait ses études à Eton (école fondée en 1440 par Henry VI).
Après avoir été officier de l’armée, il se fait élire aux Communes en 1813 et accède à la Chambre des lords en 1828.
Il est alors élevé à la pairie avec le titre de baron Durham (il deviendra comte en 1833).

Envoyé pour enquêter sur les circonstances de la rébellion du Bas-Canada de Louis-Joseph Papineau et de la rébellion du Haut-Canada de 1837, il est l’auteur du célèbre rapport Durham.
Il administre le territoire du 29 mai au 29 septembre 1838 avec l’appui des autorités, mais s’oblige à démissionner lorsqu’une de ses ordonnances de déportation est rejetée par Londres.
Il termine son rapport en janvier de l’an 1839.

Réformiste des Whigs de Londres, il demande l’introduction d’un gouvernement responsable dans la politique canadienne et propose également de fusionner le Bas-Canada et le Haut-Canada dans le but d’assimiler les Canadiens français, ce qui lui valut plus tard des reproches.

Il meurt à 48 ans d’un cancer seulement 5 jours après l’Acte d’Union de 1840 (= loi adoptée par le Parlement du Royaume-Uni qui aboli les provinces et les assemblées législatives des colonies du Bas-Canada et du Haut-Canada et qui créé une seule colonie sous l’administration d’un gouverneur-général).