Marie Durand

Naissance : 15 juillet 1711
Décès : 1776 au Bouchet-de-Pranles (Ardèche, 07)

Née au hameau du Bouchet de Pranles, non loin de Privas, dans le Vivarais, elle grandit au cœur d’un pays rude et sévère, dans les angoisses et les déchirements d’un peuple martyr.

mariedurandmaisonnatale

En 1729, son père, Étienne Durand, est arrêté et emprisonné au Fort de Brescou, près d’Agde (Hérault, 34) et n’est relâché qu’en
Son frère, Pierre Durand (1700-1732), pasteur pacifique du Désert, est pendu le 22 avril 1732 sur l’Esplanade de Montpellier (Hérault, 34).
En 1730, c’est au tour de Marie d’être arrêtée, elle n’a que 15 ans.
Elle n’est relâchée qu’en 1768.

Exemple constant de piété, d’énergie, d’inlassable dévouement, elle est, dans la prison, l’inspiratrice de la résistance.
Toujours penchée sur les misères de ses compagnes, ne réclamant du secours que pour mieux les soutenir, interprète de leurs espérances et de leurs requêtes, exhortant celles qui chancellent, leur rappelant le sens de leur combat, celui d’une conscience pénétrée de ses droits à la justice et à lé liberté, face à la tyrannie et à l’intolérance.

Il est attribué à Marie le mot « REGISTER« , (résister en occitan) gravé dans la pierre d’une margelle au centre de la salle commune.

La maison natale de la famille Durand au Bouschet de Pranles, est un lieu de mémoire où est installé le Musée du Vivarais Protestant.