Sully

Naissance : 13 décembre 1559 à Rosny-sur-Seine (Yvelines, 78)
Décès : 22 décembre 1641 à Villebon (Eure-et-Loir, 28)
Père : François 1er de Béthune (1532-75), baron de Rosny
Mère : Charlotte Dauvet (?-1558)
Frère : Louis de Béthune (1558-78)
Vrai nom : Maximilien de Béthune, duc de Sully
Profession : homme d’État français

Issu d’une famille protestante calviniste peu fortunée, son père est le fils de Jean IV de Béthune (?-1554), qui en se mariant à Anne de Melun (?-1540) accèda à une partie de la seigneurie de Rosny-sur-Seine.

À 12 ans, élève au collège de Bourgogne à Paris, il échappe de peu au massacre de la Saint-Barthélemy et devient alors l’ami d’Henri de Navarre (futur Henri IV) et le suit dans tous ses combats.

En 1580, il devient chambellan ordinaire, puis membre du Conseil de Navarre et est chargé de négocier avec Henri III de France (1551-89) pour une alliance avec le huguenot Henri de Navarre contre la Ligue des Guise qui cherche à chasser tous les Protestants de France.
Son rôle politique se fait prépondérant.

mariedemedicishenritrois

Le 4 décembre 1583, il se marie à 23 ans avec une riche héritière Anne de Courtenay (1564-89) dont il a un fils Maximilien II (1588-1634).

Déjà doué pour les finances et le commerce, il négocie des contrats pour les chevaux de l’armée et les reliquats des villes gagnées par les Protestants font sa fortune.

En 1587, il participe activement à la victoire des protestants à Coutras (Gironde, 33) en tant que commandant de l’artillerie.

En 1589, lorsque sa femme meurt, il hérite de ses biens et se marie le 18 mai 1592 avec Rachel de Cochefilet (1562-89) dont il a 1 fils et 2 filles : François de
Béthune (1598-1678), Marguerite (1595-1660), Louise (1602-32).

Le 25 juillet 1593, Henri de Navarre devenu roi se convertit au catholicisme, sur les conseils de son ami, afin de pacifier le royaume et se faire accepter de la majorité du peuple.

En 1602, il achète le château de Sully-sur-Loire.

Château de Sully-sur-Loire
En 1604, en bon gestionnaire, il rétablit l’équilibre du budget et redresse les finances du royaume ruiné par les guerres de religions.
Pour cela, il oblige le roi à se marier avec Marie de Médicis (1575-1642) qui lui apporte une forte dot de 600 000 écus.
De plus, il instaure la paulette pour instituer l’hérédité des offices et augmenter les recettes de l’État.

En 1606, il est fait duc de Sully en reconnaissance de ses bons et loyaux services.

Le 14 mai 1610, Henri VI est assassiné par François Ravaillac (1578-1610).
Le 26 janvier 1611, il démissionne de ses fonctions et part vivre loin de la cour pour écrire ses mémoires.

En 1624, il devient seigneur de Nogent.

En 1641, à la veille de sa mort, il demande à ce que sa sépulture soit élevée dans la chapelle de l’Hôtel-Dieu, ce qui es impossible puisqu’il est protestant.
Sa sépulture est installée avec l’accord des religieux dans la rotonde près de l’église actuelle.
Il meurt seul au château de Villebon.
Son corps repose à Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir, 28).

Tombeau de Sully
La sépulture exécutée par Barthélémy Boudin en 1642, représente le ministre d’Henri IV dans son grand costume de cérémonie, couvert du manteau ducal qui s’entrouve pour laisser apparaître son haut de chausse tailladé.
Il porte la fraise tuyautée.
Il est possible de ressentir l’énergique volonté et la haute intelligence de l’homme à travers l’œuvre de l’artiste.

La statue de son épouse, Rachel de Cochefilet, de famille percheronne, a beaucoup moins d’expression.