Arc-de-Triomphe

Les haut-reliefs de l’Arc-de-Triomphe

L’Arc est recouvert de 4 haut-reliefs d’une hauteur de 11,5 m (36 pieds) et les figures d’une proportion de 6 m (18 pieds) :

Triomphe de 1810

Résistance de 1814

Paix de 1815

Départ des Volontaires de 1792

François Rude La Marseillaise Jean-Pierre Cortot Le Triomphe de 1810
Antoine Etex La Paix de 1815 Antoine Etex La Résistance de 1814

Le Triomphe de 1810

Sculpteur Jean-Pierre Cortot (1787-1843)
Année 1833
Localisation côté Tuileries

Il représente l’Empereur couronné par la Victoire, ayant à ses pieds une ville vaincue.
Au-dessus de lui est la Renommée, à ses côtés la Muse de l’Histoire laquelle semble un peu trop occupée à prendre le croquis de l’Hippodrome.
Le Triomphe a tous les défauts du Départ pour l’armée, mais il n’en a pas la verve et la distinction.
Ce Napoléon en peignoir, tenant un sabre romain, est surtout d’un assez triste effet.

Jean-Pierre Cortot Le Triomphe de 1810Jean-Pierre Cortot Le Triomphe de 1810
Jean-Pierre Cortot Le Triomphe de 1810Jean-Pierre Cortot Le Triomphe de 1810

La Résistance de 1814

Sculpteur Antoine Étex (1808-88)
Année 1837
Localisation façade Ouest, côté pont de Neuilly

Un jeune homme tout nu, tenant un coutelas à la main, est entre son père et sa femme qui porte sur son sein un enfant mort.
Ce jeune homme représente moins la résistance que l’immobilité.
Au-dessus de lui est le Génie de l’Avenir, coiffé d’une touffe immense.
La Résistance est le plus faible des 4 groupes.

Antoine Etex La Résistance de 1814Antoine Etex La Résistance de 1814
Antoine Etex La Résistance de 1814Antoine Etex La Résistance de 1814

La Paix de 1815

Sculpteur Antoine Étex (1808-88)
Année 1837
Localisation façade Ouest, côté pont de Neuilly

Le taureau saute au milieu des moissons, pendant que la femme du soldat laboureur allaite son enfant plein de vie.
Un homme nu, coiffé d’un casque romain et qui représente le soldat français, remet l’épée dans le fourreau d’un air assez maussade.
Évidemment ce guerrier n’est pas satisfait d’une paix qui repose sur les traités de 1815 ; il songe aux limites du Rhin à jamais perdues.
La figure endormie de Minerve domine le groupe.

Antoine Etex La Paix de 1815Antoine Etex La Paix de 1815
Antoine Etex La Paix de 1815Antoine Etex La Paix de 1815

le Départ des Volontaires de 1792 (dit La Marseillaise)

Sculpteur François Rude (1784-1855)
Année 1835
Localisation côté Tuileries

Le Génie de la Guerre pousse un cri d’alarme, et du bout du glaive qu’il tient étendu montre le lieu où l’ennemi doit être rencontré vaincu.
La figure qui occupe le milieu du groupe représente un chef qui agite son casque pour attirer à lui les guerriers citoyens.
Un jeune homme se serre contre lui, fier de la confiance que lui témoigne le chef, en lui passant le bras sur l’épaule et en l’entrainant avec lui.
À droite, un homme sur le retour de l’âge a déjà tiré l’épée, se débarasse de son manteau, et se met en marche.
Derrière cet homme, un vieillard, trop âgé pour prendre une part active aux combats, donne des conseils au chef, qui ne les entend déjà plus.
À gauche, un guerrier assis tend son arc : derrière cet archer est un guerrier couvert d’une cotte de maille, en marche comme les autres, mais qui a suspendu son mouvement pour sonner la trompette.
Derrière et du côté du centre, il y a la tête d’un jeune cavalier domptant un cheval.
Enfin, au-dessus de ce groupe, s’élève le drapeau national.

François Rude La MarseillaiseFrançois Rude La Marseillaise
François Rude La MarseillaiseFrançois Rude La Marseillaise


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *