Basilique Saint-Nazaire et Saint-Celse

Composition

Plan de la Basilique Saint-Nazaire
Plan de la Basilique Saint-Nazaire

LONGEUR TOTALE LONGUEUR DES TRANSEPTS LARGEUR DES 3 NEFS ENSEMBLE
48,50 m 34 m 16 m

XIe et XIIe siècles : la nef romane

  • la voûte de la nef
  • elle est composée de 6 travées
  • elle est éclairée à l’origine que par d’étroites fenêtres percées dans les murs des collatéraux ainsi que par des petits occuli ouverts dans le mur ouest

Nef de la Basilique Saint-Nazaire
Nef de la Basilique Saint-Nazaire

La bénédiction des pierres du chantier par le pape Urbain II (1042-99), le 12 juin 1096, atteste les débuts de la construction de la cathédrale Saint Nazaire dans l’angle sud-ouest de la cité.
L’édifice présente un plan en croix latine où se développe une large nef romane voûtée d’un berceau brisé, épaulée par 2 collatéraux aux voûtes en plein cintre.
Le chevet, détruit lors des travaux de reconstruction à l’époque gothique, était vraisemblablement composé d’une abside cantonnée par 2 absidioles inscrites dans l’axe des bas-côtés.
L’entrée s’ouvre au nord sur la troisième travée de la nef ; c’est un portail orné de sculptures, logé sous les voussures concentriques d’un massif légèrement saillant sur la façade.

1269 à 1330 : un transept et un chœur

Louis Joseph de GrignanLa largeur est de 36 m dont chaque bras est composé de 3 travées rectangulaires terminées à l’est par 3 chapelles à chevet plat.
Le chœur est bien caractéristique de l’architecture gothique, avec de hautes et larges ouvertures, des gargouilles, des innombrables têtes d’hommes et d’animaux fabuleux.

Au XVIIe siècle, l’évêque Louis Joseph de Grignan, influencé par le modèle italien, fait mettre en place un chœur « à la romaine » avec un autel en marbre, entouré de grilles en fer forgé portant ses armoiries.

Basilique Saint-NazaireBasilique Saint-Nazaire

XIVe siècle : des chapelles dont les verrières datent du XVIIe siècle

Accolée au chœur, la Chapelle de Radulphe, est elle aussi gothique.

la Chapelle de Radulphe et son tombeau

Construite en 1259 par l’évêque Guillaume Radulphe (1255-66) ou Guilhèm Razouls issu d’une famille de serfs, elle se situe en contrebas de la basilique, au niveau de l’ancienne cathédrale romane, dans la chapelle sud.
Radulphe avait obtenu que les habitants du bourg, détruit lors de la croisade, puissent s’établir dans un nouveau bourg, l’actuelle ville basse.
La chapelle Radulphe a été construite en contrebas de la basilique et comblée à mi hauteur pour égaliser avec le niveau de la Cathédrale gothique.
À l’origine, la chapelle sert à l’infirmerie des chanoines.

En 1839, la cathédrale est déblayée et le tombeau de Guillaume Radulphe est découvert par l’historien et journaliste Jean-Pierre Cros-Mayrevieille.

Basilique Saint-NazaireBasilique Saint-Nazaire

Le tombeau est à la verticale, contre la paroi Est.
Sur le mur occidental, l’évêque est représenté debout grandeur nature sur le sarcophage, celui-ci représentant la mort et la cérémonie des funérailles.
Son effigie se détache en demi-relief d’une niche.

Revêtu de ses ornements, il tient sa crosse, dont la volute manque, et bénit de la main droite.
Au-dessous, sous une frise de feuillage, 3 lignes donnent des renseignements sur la mort de l’évêque et font l’éloge de sa grande charité.

La partie inférieure du sarcophage représente en relief la cérémonie des funérailles avec l’absolute et le cortège de 12 chanoines qui entourent le lit du défunt.
Un évêque asperge le corps et une femme prie pendant que l’âme du défunt s’élève vers les cieux.
Dans la partie gauche du monument, un petit ange caché est sculpté riant aux éclats.

L’édifice, qui constitue la première manifestation du gothique rayonnant en Languedoc, est formé d’une nef unique et d’une abside polygonale, aux voûtes d’ogives reçues par de petits chapiteaux aux feuillages naturalistes.

Début du XIVe siècle : la Rosace sud du transept gothique

Elle comporte les armes de l’évêque Pierre de Rochefort (1300-21).
Avec de couleurs plus claires que la rosace nord, il est possible de reconnaître Pierre avec les clefs du Ciel et de la Terre, et Paul avec son glaive.

Basilique Saint-Nazaire

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *