Chat blessé

EXAMINER L’ÉTAT DU CHAT

Observer la couleur de ses gencives

  • Si les gencives sont pâles et qu’il n’y a aucun symptôme d’hémorragie externe grave, le chat est probablement en état de choc ou souffre d’une hémorragie interne.
    Le transporter immédiatement chez le vétérinaire.
  • Des gencives roses indiquent qu’il n’y a pas d’hémorragie majeure ni externe, ni interne.

Caresser doucement de la main libre le corps du chat

  • Rechercher en palpant une blessure, une zone enflée ou douloureuse.
  • Vérifier la mobilité des membres.
    Voir s’il y a des endroits douloureux, enflés, irrités, un membre flasque ou anormal.
    Si le chat est incapable de bouger un ou plusieurs membres, ceci peut indiquer une fracture du membre, du bassin ou de la colonne vertébrale ou encore un luxation d’une articulation.

SOULEVER ET TRANSPORTER LE CHAT

Poser le chat sur ses 4 pattes et l’encourager à marcher

  • Si le chat s’écroule, marche sur 3 pattes en traînant la 4ème, boite, titube, refuse de bouger, miaule comme s’il souffrait, ou s’il respire laborieusement, l’envelopper dans une couverture pour le réchauffer et prévenir un état de choc.
  • Consulter immédiatement le vétérinaire.

Si le chat peut se tenir debout mais refuse de marcher

  • Si une patte avant est blessée, soulever le chat en l’attrapant par le gras de la nuque d’une main, et soutenir son corps en plaçant l’autre main sous les pattes arrière.
  • Si une patte arrière ou le bassin est blessé, soulever le chat par la peau de la nuque d’une main et placer l’autre main sous la poitrine.

Si le chat est incapable de se tenir sur ses pattes

  • Improviser une civière : poser une serviette, un drap, un manteau ou une couverture à côté du chat.
  • Saisir fermement le chat par le gras de la nuque et le tirer sur la civière improvisée.
  • Une personne tient les 2 coins d’une des extrémités de la civière, tandis qu’une autre prend les 2 autres coins.
  • Soulever le chat et le mettre à l’abri, dans la maison ou dans une voiture, pour le transporter dans une clinique vétérinaire.

TENIR LE CHAT

  • Tenir le chat fermement et de manière différente en fonction de son problème et des soins à lui prodiguer.
  • Si le chat est sur la table, 3 possibilités :
    • Le tenir fermement d’une main par le gras de la nuque, entourer sa poitrine et ses épaules de l’autre main et le serrer contre soi.
    • Le tenir d’une main par le gras de la nuque et placer l’autre main sur ses reins en appuyant vers le bas.
      Presser avec les 2 mains.
    • Se tenir derrière le chat et se pencher pour saisir le haut des pattes avant à 2 mains.
      Presser fermement les avant-bras et les coudes contre le corps du chat.
  • Si le chat est difficile à saisir, employer la méthode suivante :
    l’envelopper dans une couverture ou dans une grande serviette en ne laissant libre que l’endroit du corps qui requiert l’attention.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *