Cité médiévale d’Aigues-Mortes

Tour de Constance Tour de Villeneuve Tour de la Poudrière
Tour des Bourguignons Tour de la Mèche Tour du Sel
Porte de la Gardette Porte Saint Antoine Porte de l’Arsenal
Porte des Cordeliers Porte de l’Organeau Porte de la Marine
Porte de la Reine Porte de Remblais Porte des Moulins
Porte des Galions Plan de la Cité Les remparts
Histoire des remparts Logis du Gouverneur Chemin de Ronde

Informations sur la Cité médiévale d’Aigues-Mortes

Forme quadrilatère
Superficie 1 640 m²
Nombre de tours 6
Nombre de portes 10
Nombre d’escaliers 16
Matériau pierre calcaire de Beaucaire et des beaux
Début des travaux 1268
Fin des travaux XIVe siècle
Architecte Eudes de Montreuil (plan des remparts)

Les remparts

aiguesmortesremparts1
Les remparts peuvent se décomposé en 4 grand zones :

Rempart nord Rempart sud
  • Porte de la Gardette
  • Tour de Villeneuve
  • Tour du Sel
  • Porte Saint Antoine
  • Tour de la Mèche
  • Porte de l’Arsenal
  • Porte de la Marine
  • Porte des Galions
  • Porte des Moulins
  • Porte de l’Organeau
  • Tour des Bourguignons
Rempart est Rempart ouest
  • Porte des Cordeliers
  • Porte de la Reine
  • Tour de la Poudrière
  • Porte de Remblais
  • Tour de Constance

Rempart Nord

C’est de ce côté que se situait le canal qui menait au premier port.

La lagune, disparue, représentait une protection naturelle, renforcée par des ouvrages de défense.
La rue longeant le rempart se dirigeant sur la porte de Montpellier et la Tour des Bourguignons, s’appelait la rue de la maison du Roi, et devait comprendre les logements des officiers subalternes de l’état-major.

Sur la place publique, l’espace occupé par la halle actuelle et les immeubles voisins, et qui s’étendait en profondeur sur une centaine de mètres de la rue des Moulins à la rue du Thieure, appartenait aux moines de Psalmodi.

Les autres immeubles de la place publique étaient occupés par des mangoniers et autres marchands.

Il existait également sur la place publique une halle couverte qui a été démolie à la fin du XVIIIe siècle.

La rue de la Marine qui était la partie du boulevard Gambetta actuel, allant de la rue Pasteur à la porte de la Marine, avait toutes ses maisons du côté du Levant construites en arcades.
Elles étaient occupées par des administrations ou par des nobles et de hauts fonctionnaires.

Rempart Est

Les tours s’étendent sur 325 m et ont été un refuge habituel dans les luttes entre les catholiques et les protestants.

Des traces de projectiles sont encore visibles.

Rempart Sud

Long de 510 m, il est protégé naturellement par un étang utilisé depuis l’Antiquité par la navigation.
Cette face dispose d’un embarcadère dès 1278 et où s’amarraient les galères.
Le pied des remparts est remblayé au XVIIIe siècle avec les terres de creusement du canal de Beaucaire.

Le quartier sud-est avait été réservé pour le couvent des Cordeliers et la Poudrière et était affecté à la population la plus pauvre de la ville.
Les maisons de ce quartier étaient si basses qu’un homme pouvait toucher la toiture avec la main.
Elles étaient bâties sur un modèle uniforme, simple rez-de-chaussée, avec 2 pièces sans couloir, une donnant sur la rue servant de chambre à coucher pour toute la famille.
Ni plafond, ni plancher, ni carrelage, et pas la moindre installation hygiénique.
Il existe encore 2 ou 3 spécimens de ces maisonnettes, servant de magasin, dans la rue Émile-Jamais prolongée.

Remparts Ouest

Le quartier Nord-Ouest fut longtemps un quartier militaire, avec la place d’Armes et le Logis de Gouverneur construit au XVIIe siècle sur l’emplacement de l’ancienne maison du roi, incendiée en 1421, et communicant avec la Tour de Constance.

Le front Ouest relie la Tour de Constance à la Tour des Bourguignons, témoin d’événements les plus sanglants telles que la guerre de Cent Ans.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *