Cité médiévale d’Aigues-Mortes

Porte des Cordeliers ou Poterne des Cordeliers

Petite histoire Seule porte sur la face Ouest des remparts, son nom lui vient du Couvent de moines des Cordeliers qui était à proximité, fondé par Louis IX, au XIIIe siècle, en récompense de l’accueil chaleureux des habitants.
Détail Un des derniers culs de lampe orne les remparts.
Localisation
  • face est des remparts
  • rue Baudin
  • boulevard intérieur est

Porte des CordeliersEscaliers

Porte de l’Arsenal ou Poterne de l’Arsenal

Origine du nom Elle tire son nom de la place du même nom située à proximité.
Localisation
  • face sud des remparts
  • boulevard intérieur sud
  • rue Rouget de L’Isle

Porte des Galions – Porterne des Galions ou Porte de Pourtalet

Petite histoire Devant cette porte se rangeaient les galères au départ pour les croisades.
Détails Clés de voûtes décorées d’un Minotaure et d’un moine parlant aux oiseaux.
Localisation
  • face sud des remparts
  • rue Louis Blanc
  • boulevard intérieur sud

Porte des Moulins ou Porte Neuve

Origine du nom Elle tire son nom du fait qu’elle portait 2 moulins à vent au XVIIe siècle.
C’est là qu’était écrasé le grain destiné à la garnison.

Les salines, rattachées à la ville en 1290, sont les sources de l' »or blanc« , le sel, grande richesse de la cité.

Leur écosystème est caractéristique de toute la Camargue.

Détails Les clés de voûte et notamment l’ange qui tient une couronne et le vieillard grimaçant.
Localisation
  • face sud des remparts
  • rue Theaulon
  • boulevard intérieur sud

gargouilleEscalier


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *