Conciergerie

Conciergerie

Les différentes pièces de la Conciergerie et du Palais royal

Les salles médiévales

Les parties basses, seules subsistantes aujourd’hui, étaient réservées à la garde royale et aux nombreux personnels (cuisiniers, lingères, valets, écuyers, gardes, clercs, officiers et domestiques) au service du souverain et de sa famille, soit environ 2 000 personnes.
Le sol des salles médiévales est resté au niveau du XIVe siècle.
La création des quais au XIXe siècle a surélevé le niveau du reste de l’île de la Cité et des autres édifices.

La Salles des Gens d’Armes
Édification entre 1302 et 1313
Architecte Enguerrand de Marigny
Largeur 27,4 m
Longueur 63,30 m
Hauteur 8,5 m
Compostion 4 « nefs » voûtées d’ogives, série de 4 salles gothiques voûtées soutenues par 60 piliers et colonnes à chapiteaux sculptés.

Édifiée sous Philippe le Bel, c’est un exemple unique en Europe d’architecture civile gothique.
Elle a été construite au sous-sol de la salle des Pas-Perdus et était utilisée comme salle de repos et réfectoire de la Garde royale.
La salle était largement éclairée par des baies géminées dont les traces sont visibles sur le mur de gauche.
4 cheminées chauffaient ce vaste réfectoire.
Sur le mur de gauche est encore présenté un fragment de la table de marbre noir utilisée lors des fastueuses réceptions que la monarchie capétienne donnait dans la Grand’Salle d’apparat du palais, située à l’étage.
C’est sur cette table que le Roi donnait conseil.

Conciergerie
Cette salle fait partie du Palais de la cité, siège du pouvoir royal du Xe au XIVe siècle, elle fut transformée en prison, sous la Révolution et devint l' »Antichambre de la mort« .

Aujourd’hui disparue, celle-ci était desservie par des escaliers en vis dont subsiste un exemple sur le côté droit de la salle.

Au fond, un escalier en colimaçon, construit au XIXe siècle, descendait aux cuisines dites de Saint-Louis quoique construites bien postérieurement à sa mort.
Sept colonnes ont été installées au XIXe siècle pour soutenir l’escalier, dit aussi en dos d’âne de la salle des Pas-Perdus.

Conciergerie
ConciergerieConciergerie
Conciergerie

Le Pavillon des Cuisines
Largeur 16,75 m
Longueur 16,75 m

Au Moyen-Âge, afin d’éviter les risques d’incendie, d’une propagation du feu, les cuisines étaient souvent situées dans un bâtiment annexe du château.
C’est aussi le cas au le Palais de la Cité.

Construit sous le règne de Jean le Bon (1350-64), vers 1353, le Pavillon des Cuisines comportait à l’origine 2 niveaux superposés et identiques.
Les repas du très nombreux personnel du Palais, environ 2 000 personnes, étaient préparés dans la cuisine et servis dans la Salle des Gens d’Armes, utilisée comme réfectoire par la garnison du Palais et les domestiques de la maison du Roi.
Les différents services de plats destinés aux banquets du roi et de ses proches, cercle très restreint, étaient confectionnées dans une cuisine « de bouche« .
Celle-ci était directement établie à l’extrémité orientale de la Grand’Salle du premier étage où se déroulaient les réceptions royales.
La cuisine royale a aujourd’hui disparu, il ne reste que le rez-de-chaussée.

La nourriture et autres produits ou denrées arrivaient directement par voie fluviale.
Le sel était utilisé pour conserver les viandes, les volailles et les poissons.
Le tout était stocké dans d’immenses celliers au même endroit que les légumes et les fruits.

Un « Maître Queux« , assisté de nombreux marmitons, régnait sur les cuisines, dont le travail était de préparer en permanence de la nourriture dans des fourneaux.

Conciergerie

La Salles des Gardes
Largeur 11,8 m
Longueur 22,8 m
Hauteur 6,9 m

Construite en 1300 sur le site de l’Hôtel des Comtes de la Bretagne, elle est contemporaine de la Salle des Gens d’Armes.
Les chapitaux du pilier central figureraient Héloïse et Abélard.
Cette salle servait d’antichambre à la Grand’chambre du roi à l’étage, aujourd’hui disparue, où celui-ci tenait son conseil et les « lits de justice« , c’est-à-dire la réunion du Parlement présidée par le Roi qui faisait prévaloir son autorité.
Le Tribunal révolutionnaire y siège en 1793.
Pendant la Révolution Française, elle est converti en une prison pour hommes.

ConciergerieConciergerie
Conciergerie

Elle est de plus petite taille que la Salle des Gens d’Armes et contient également des travées de style gothique.
Mais ici, ce sont surtout les chapiteaux qui sont intéressants.

Conciergerie
Conciergerie
Conciergerie

Rue de Paris

Elle tire son nom de monsieur de Paris, bourreau de l’époque révolutionnaire, et servit à l’incarcération des pailleux.
Cet espace était une travée et faisait autrefois partie intégrante de la Salle des Gens d’Armes, mais fut isolé et surélevé au XVe siècle.
Petite porte située à une des extrémités du vaste corridor dit Rue de Paris, qui donnait sur un escalier conduisant des cachots à la salle de Tribunal.

Conciergerie

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *