Délivrance

Après la délivrance

Examen du placenta

Cet examen nécessaire renseigne sur l’intégrité du placenta et de ses membranes et sur leurs anomalies possibles.
Il doit se pratiquer avec des gants.

Le placenta est d’abord débarrassé des caillots qui le recouvrent.
Les faces fœtales et utérines sont examinées successivement.

Sur la face fœtale, il est noté le lieu d’insertion du cordon dont le nombre de vaisseaux est contôlé.
Puis une main pénètre par l’ouverture des membranes et les déploie dans l’écartement des doigts.
Il est alors possible de voir si elles sont complètes.
Le chorion, tapissé à sa face externe de quelques débris rougeâtres de caduque, se détache facilement de l’amnios.
Parfois les membranes sont incomplètes et déchiquetées, elles peuvent même manquer complètement : le placenta est dit découronné.

Normalement, le sac membraneux est lisse et avasculaire.
L’examen des membranes par transparence permet de reconnaître les vaisseaux qui chemineraient anormalement à sa surface et de découvrir la rétention d’un cotylédon accessoire.

La face utérine est examinée après retournement du sac.
Elle doit être régulière.
Les cotylédons se juxtaposent sans solution de continuité.
Une dépression irrégulière doit faire penser à une rétention placentaire.
Le bord du placenta est étudié avec soin : une encoche profonde évoquerait l’idée d’un cotylédon aberrant retenu in utero.
Si le placenta apparaît incomplet, ou si son intégrité est douteuse, il faut faire une révision utérine.
La seule rétention de membranes ne justifie pas cette intervention.
Les membranes s’éliminent d’elles-mêmes dans les suites de couches.

Le placenta ayant été ainsi examiné, ses 2 axes sont examinés.
Puis après avoir sectionné le cordon et les membranes libres à 2 cm de leur attache, il est pesé.
À terme, son poids est environ le sixième de celui de l’enfant.
Il est proportionnellement plus volumineux lorsque la grossesse est plus jeune.

L’examen approfondi macroscopique et éventuellement microscopique ou bactériologique du placenta permet d’étudier ses caractères pathologiques.
Délivrance examen du placenta

Surveillance de l’accouchée

La femme délivrée, la vulve est nettoyée, puis protégée par une garniture stérile.
La surveillance doit encore se poursuivre pendant 1 ou 2 heures à la salle de naissance.
Elle porte surtout sur l’écoulement sanguin qui doit rester minime, l’utérus qui doit rester bien rétracté, le pouls qui doit rester plein et lent, la tension artérielle.

Si la mère a dû subir une épisiotomie, c’est aussi à ce moment qu’elle est recousue sous anesthésie locale ou péridurale.

Lien : Péridurale

Si la mère souhaite allaiter, son bébé est mis au sein, dès la délivrance terminée.

miseauseincyntia

Lien : Cyntia

Pour finir, il est procédé à une petit toilette locale pour rafraîchir.
La mère restera, ensuite, pendant plus ou moins 2 heures, sous surveillance, pour être finalement raccompagnée dans sa chambre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

© 2021 DE4C.INFO | Theme: Storto by CrestaProject WordPress Themes.