Frédéric Chopin

Frédéric Chopin

1846-1849 : Années de solitude

JANVIER
Mouvements d’insurrection à Wielkopolska (Grande Pologne) et en Galicie (Espagne).

Le 29 janvier, il vient en aide aux émigrés polonais à l’Hôtel Lambert lors d’un bal organisé par le duc Adam Czartoryski.
.
20 FÉVRIER
Bal de bienfaisance à l’hôtel Lambert auquel assistent Chopin et George Sand.

14 AU 22 AVRIL
Sa santé se détérioriant, Chopin passe sa convalescence dans la maison familiale d’Auguste-Joseph Franchomme (1808-84) près de Tours.

Maurice Sand27 MAI AU 10 NOVEMBRE
Il passe l’été et l’automne à Nohant où il travaille dur pour terminer les Nocturnes Op. 62 et Sonate en G mineur Op. 65.

Séjour d’Eugène Delacroix et Pauline Viardot.
Nouveaux conflits entre Maurice Sand et Chopin.
George publie en feuilleton son roman Lucrezia Floriani où beaucoup y lisent une transposition de sa liaison avec le musicien.

11 NOVEMBRE
Il quitte définitivement Nohant.
C’est la première longue séparation et pour être moins seul, il se rapproche du milieu de l’émigration polonaise fréquentant régulièrement l’hôtel Lambert.

1847

Izydor Sobanski28 JANVIER
Mort de son ami polonais Izydor Sobanski (1791-1847), un insurgé en exil au sein du cercle de Czartoryski.

17 FÉVRIER
Cello Sonata in G minor Op. 65 sont terminées.

Ari SchefferMarie d'OrléansLouis-Philippe Ier

AVRIL
Chopin connaît bien Ary Scheffer (1795-1858), le professeur de dessin des enfants du roi Louis-Philippe Ier (1773-1850), la princesse Marie d’Orléans (1813-39) entre autre, dont il fréquente depuis longtemps la charmante maison située au 16 rue Chaptal (Paris, IXe), dans le nouveau quartier de La Nouvelle Athènes.

Paris
Cette maison est maintenant le Musée de la Vie Romantique.


MAI
Solange Dudevant Le 2, Chopin a un grave accident pulmonaire.
Le 19 mai, Solange Dudevant (1828-1899), fille de George, épouse le sculpteur Jean-Baptiste-Auguste Clésinger (1814-83), mais Chopin n’en est pas informé.

11 JUILLET
Auguste Clésinger Violentes scènes familiales à Nohant entre George, Maurice Sand, sa sœur Solange et Clésinger.
L’écrivain expulse de sa propriété sa fille et son gendre.

À Paris, Chopin prend le parti de Solange, ce que George ne lui pardonnera jamais considérant cela comme une trahison et la rupture est définitive.
Il quitte George Sand mais ne se remet pas de cette rupture et cela a un effet dévastateur irrémédiable sur la santé physique et mentale de Chopin.

Rudolph LehmannFranz Xavier Winterhalter

Chopin et Sand auront formé un couple uni pendant 9 ans menant une vie mondaine, nourrie d’admiration réciproque.
Mais en juillet 1847, ils se séparent : le couple ne connait certes plus les effusions des premiers temps, mais un conflit familial leur assène le coup fatal, surtout quand Chopin qui prend parti pour Solange contre George.

1848

16 FÉVRIER
Dernier concert public parisien salle Pleyel. Voir le programme de ce concert.

Frédéric Chopin

AVRIL
Il noue une relation secrète avec un « rossignol suédois », Jenny Lind (1820-87).
Espérant l’épouser, la jeune cantatrice, avec l’appui de la reine Victoria et le soutien de Nassau W. Senior (1790-1864), le conseiller de la reine, le rejoint à Paris, s’installe aux Champs-Élysées et le visite, amoureuse, au 74 rue de Chaillot.

À l’époque, Chaillot se trouve à la campagne, sur les hauteurs de Passy mais la maison qu’il habite pendant 4 mois n’existe plus.

Frédéric Chopin
La maison est démolie en 1866 pour être remplacée par un hôtel particulier, « le Prince de Galles » édifié en 1928.
La rue de Chaillot est aujourd’hui la rue Quentin-Bauchart (Paris, VIIe).
Une plaque commémorative rapelle la venue du compositeur dans ce lieu durant l’été 1849.

Je suis assis dans le salon d’où j’admire tout le panorama de Paris : les tours, les Tuileries, Saint-Étienne-du-Mont, Notre-Dame, le Panthéon, Saint-Sulpice, le Val de Grâce, les Invalides à travers mes 5 fenêtres ; entre nous, rien que des jardins.

L’humidité de l’appartement du Square d’Orléans, néfaste pour la santé de Chopin, le conduit à Chaillot.
Sa santé ne cesse de décliner et s’il garde espoir, ses proches l’ont perdu.
C’est dans cet appartement de Chaillot que le musicien aurait composé sa dernière œuvre : la Mazurka en fa mineur op. 68 n°4.

19 AVRIL : départ pour l’Angleterre

Persuadé par son élève, Jane Stirling (1804-59), il quitte la France pour se rendre en Angleterre et en Écosse.

15 MAI
Il donne des concerts, se produisant devant la reine Victoria et le prince Albert.

Frédéric Chopin
Albert et Victoria

23 JUIN
Chopin donne un concert au 99, Eaton Place (Londres, Angleterre).

Frédéric Chopin
Frédéric Chopin

Puis, il prolonge son séjour outre-manche et se produit chez la cantatrice anglaise Adélaïde Kemble Sartoris (1814-79).

7 JUILLET
Il est chez George Henry Boscawen (1811-52), Lord Falmouth où il joue ses compositions.
Une suite de concerts le voit successivement à Manchester, Glasgow, Edimburg où il réside dans des châteaux et accueilli par des amis.

3 NOVEMBRE
Il vit dans un appartement au 4 place Saint-James (SW1, Londres).

Frédéric Chopin

16 NOVEMBRE
Ses conditions de santé empirent, mais cela ne l’empêche pas de donner un dernier concert pour des immigrés polonais, au Guildhall à Londres.

Guildhall, Londres

23 NOVEMBRE
Il rentre à Paris, épuisé et malade.

1849

ÉTÉ
Sa sœur, Ludwika Jedrzejewiczowa, le rejoint à Paris, pour prendre soin de sa santé.

FIN SEPTEMBRE
Il emménage avec sa soeur au 1er étage du 12 place Vendôme, Paris Ier.
Les médecins estimnt que dans son état, il doit résider dans un appartement très ensoleillée et bien chauffée.

Teofil Kwiatkowski
Teofil Kwiatkowski (1809-91) est un peintre polonais.


15 OCTOBRE
Son amie Delphine Potocka arrive de Nice.
En l’apprenant Chopin murmure : « C’est donc pour cela que Dieu tardait tant à m’appeler, il a encore voulu me laisser le plaisir de la voir ».
À la demande de Chopin, elle chante par 2 fois, en étouffant ses sanglots.

16 OCTOBRE
Chopin perd connaissance pendant des heures, puis fait signe qu’il souhaite écrire :

Comme cette terre m’étouffera, je vous conjure de faire ouvrir mon corps pour que je ne sois pas enterré vif.

et recommande de brûler toutes ses compositions inachevées :

Je ne veux pas que sous la responsabilité de mon nom, il se répande des œuvres indignes du public.

Frédéric Chopin Il fait ses adieux, émet quelques souhaits et quelques instants avant sa mort le médecin lui demande s’il souffre : « plus » répond-il.

C’est son dernier mot.

17 OCTOBRE, 2 HEURES DU MATIN
Il meurt à l’âge de 39 ans de la tuberculose pulmonaire dans son appartement parisien de place Vendôme (qui est maintenant la bijouterie Chaumet), entouré de sa sœur Ludwika, de Solange et de son ancien élève devenu son ami, le compositeur allemand Wilhelm Adolf Gutmann (1819-82).

Frédéric Chopin
Place Vendôme, Paris

Cliquer pour voir le billet de mort de Chopin.

Jean Cruveilhier Au troisième jour après la mort, le médecin Jean Cruveilhier (1791-1874) procède à l’autopsie du corps et déclare que les poumons sont moins atteints que le cœur, et prélève celui-ci, selon la volonté même de Chopin.
Le corps, embaumé et habillé, est replacé sur le lit au milieu des fleurs et exposé aux regards de la foule qui ne cesse de défiler.

Le comte émigré polonais, Albert Grzymala ((1793-1870), grand ami du défunt, ouvre une souscription pour le monument commandé à Auguste Clésinger, au Père-Lachaise.

Il représentera le génie de la musique affaissé par la douleur indiquant par une lyre aux cordes brisées le médaillon de l’artiste enterré.

30 OCTOBRE
Jour des funérailles à l’église de la Madeleine où est joué le Requiem de Mozart, à la demande du défunt pianiste.
Pour l’occasion, et par dérogation spéciale, des femmes sont admises à chanter dans le chœur, telle la célèbre cantatrice Pauline Viardot, fidèle amie et admiratrice.
Plus de 3 000 personnes viennent rendre un dernier hommage au compositeur.
L’inhumation a lieu au cimetière du Père Lachaise.

Tombe de Frédéric Chopin

Selon son testament et vœu, le cœur de Frédéric Chopin fut retiré de son corps après sa mort, ramené à Varsovie par sa sœur Ludwika, placé dans une urne et scellé dans une colonne de l’église catholique de la Sainte-Croix à Krakowskie Przedmiescie, banlieue de Cracovie (Varsovie, Pologne).

Bellotto
Frédéric Chopin

1847

Auguste Clésinger moule le visage et la main gauche de Chopin, comme il était coutume de le faire à l’époque.

Auguste Clésinger

1851

Deux ans plus tard, le romancier Alexandre Dumas fils (1824-95) découvre chez des amis, à la frontière russo-polonaise, les lettres de George Sand à Frédéric Chopin, qui ont été ramenées de Paris et déposées dans cette maison par la sœur de Chopin.
Dumas les rapporte à Sand, qui les a probablement détruites, car elles ont disparu.


1 thought on “Frédéric Chopin

  1. Bonjour,
    Votre biographie sur Frédéric Chopin est tout simplement magnifique, belles photos en plus, tout y est.
    Très agréable à lire et à regarder !
    Peu de sites proposent une telle qualité, bravo à vous pour ce formidable travail !
    Monique 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *