Frédéric Chopin

Frédéric Chopin

1826-1829 : Années d’études de composition

1826

AUTOMNE
Il s’inscrit à l’école supérieure de Varsovie qui est rattachée à l’Université et dont le directeur est Josef Elsner, qui reconnaît en Chopin un talent exceptionnel, un génie musical.

16 DÉCEMBRE
Au cours d’un concert privé d’une maison de la rue Rymarska au n° 437, il fait la démonstration d’un nouvel instrument, un petit orgue, le choralion, dont Brunner lui a demandé d’en assurer la publicité.

Brunner, connaissant la curiosité de Chopin pour les nouveaux mécanismes des instruments à clavier, le tient au courant des perfectionnements qu’il ne cesse d’apporter à ces instruments expérimentaux et sollicite son expérience d’exécutant.
S’agissant de pianos, son intérêt est plus vif encore.
À cette époque, il a l’habitude d’aller rue Miodowa essayer les pianos que vend Fryderyk Buccholz.
Outre des magasins avec des instruments, dans cette rue se trouvaient également plusieurs librairies que Chopin visite souvent et l’une de ses préférées est la librairie et les éditions des notes de Antoni Brzezina où il est un client fdèle.

À proximité se trouvent de nombreux cafés où les jeunes intellectuels discutent pendant des heures sur l’art.
À part « Honoratka », le lieu préféré de ces rencontres est le café « Chez Madame Brzezińska », situé à l’angle de la rue Miodowa et Krakowskie Przedmieście, que Chopin fréquente presque chaque jour.
(Ce café n’existe plus aujourd’hui).

1827

Il s’inscrit au conservatoire en classe d’harmonie et de contrepoint.

10 AVRIL
Sa jeune sœur Émilie décède à l’âge de 14 ans de la tuberculose.
Frédéric Chopin ne s’en guérira jamais « Quelque chose en lui s’est définitivement brisé et déjà, dans son âme blessée s’infiltre insidieusement cette étrange et redoutable mélancolie que les slaves appellent le ‘zal rue Rymarska.

Les Chopin déménagent au Palais Krasiński et abandonnent le pensionnat qu’ils dirigeaient depuis 17 ans.

Varsovie

Marcin Zaleski
Marcin Zaleski est un peintre polonais (1796-1877)


Antoni Henryk RadziwilJUILLET-AOÛT
Voyages à travers la Pologne dans les villes de Plock, de Gdańsk et de Malbork.

Séjour à Antonin chez le prince Antoni Henryk Radziwiłł (1775-1833), gouverneur de Posnanie.

Il compose Polonaise Op. 71 n°1, Sonate Op. 4 Variations sur « La ci darem la mano » de Mozart Op. 2 et Contredanse en sol majeur.



31 DÉCEMBRE
La comtesse Ludwika Skarbek succombe à son tour à la tuberculose.

1828

JUILLET
Il passe des vacances à Sanniki (Mazovie, Pologne) en compagnie d’un de ces camarades de classe Konstanty Pruszak.

9 AU 28 SEPTEMBRE
Il quitte pour la première fois son pays et se rend à Berlin (Allemagne), en compagnie d’un professeur de zoologie à l’Université de Varsovie et ami de son père, Feliks Jarocki (1790-1865), pour assister à un opéra du compositeur italien Gaspare Spontini (1774-1851) ainsi que d’autres œuvres telles que :

  • le « Freischütz » de Carl Maria von Weber (1786-1826)
  • le « Mariage secret » de Domenico Cimarosa (1749-1801)
  • l’«Ode pour la fête de la Sainte Cécile » de Georg Friedrich Haendel (1685-1759)

Gaspare SpontiniCarl Maria von WeberDomenico CimarosaGeorg Friedrich Haendel

L’envie le prend de voyager pour éprouver son talent auprès des grands maîtres étrangers.

Pszczew
En 1928, Chopin fait escale à Pszczew (Lubusz, Pologne) lors de son voyage vers Berlin.


Sur le chemin du retour, il s’arrête à Poznań (Pologne).

Poznan

Fryderyk BuchholtzDÉCEMBRE
Concert chez le facteur de piano Fryderyk Buchholtz (1792-1837) où il exécute avec son ami Julian Fontana son Rondo en ut majeur.

Il compose Polonaise Op. 71 n°2, Rondo Op. 73 et Rondo à la Krakowiak Op. 14.


1 thought on “Frédéric Chopin

  1. Bonjour,
    Votre biographie sur Frédéric Chopin est tout simplement magnifique, belles photos en plus, tout y est.
    Très agréable à lire et à regarder !
    Peu de sites proposent une telle qualité, bravo à vous pour ce formidable travail !
    Monique 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *