Home » Non class√© » Histoire du chat

Histoire du chat

V√©n√©r√©, choy√©, tol√©r√©, puis pers√©cut√©, l’histoire du chat domestique est vieille de plus de 4 000 ans …
L’√©volution des chats sauvages s’est faite sur des millions d’ann√©es.
Ces f√©lins ont toujours √©t√© des chasseurs intelligents et agiles √† l’aff√Ľt de leurs proies.

On ne sait pas exactement √† quel moment de l’histoire le chat a commenc√© √† √™tre domestiqu√©.
Il est suppos√© qu’il a √©t√© attir√© par les rongeurs qui d√©vastaient les r√©serves de c√©r√©ales des 1ers agriculteurs.
Cet alli√© efficace a sans doute ensuite appr√©ci√© le confort des foyers et s’est laiss√© tenter par une plus compl√®te cohabitation.

Les exceptionnelles capacit√©s physiques du chat, sa gr√Ęce et son √©l√©gance, le profond myst√®re de ses yeux, autant de facteurs qui ont contribu√© ensuite √† pr√™ter au chat une parent√© divine dans toutes les civilisations.

√Čgypte ancienne

Les premi√®res traces de domestication du chat sont retrouv√©es en √Čgypte, vers 4 000 ans avant notre √®re.

Il s’agit du chat gant√© ou sauvage africain (felis libyca), anc√™tre de notre chat domestique, qui commen√ßa √† √™tre domestiqu√© par l’homme et tr√®s rapidement fut v√©n√©r√© dans l’√Čgypte ancienne.
Il chassait les rats porteurs de la rage dans les greniers à blé des habitants du Nil.

L’estime qui leurs √©tait port√© pour leur utilit√©, leur beaut√©, leur agilit√© et leur ind√©pendance se transforma en fascination et en fit des √™tres sacr√©s.

miw Les √Čgyptiens donn√®rent √† ces petites divinit√©s famili√®res le nom de Miw.
Il est mince, possède de grandes oreilles et une longue queue.
Son pelage est parfois nuanc√© de rayures p√Ęles ou de t√Ęches.

Il était considéré alors comme un membre de la famille et de nombreux présents lui étaient offerts (bijoux en or).

Des meubles ou des bijoux été créé à leur effigie.
√Ä leur mort, ces chats √©taient embaum√©s avant d’√™tre d√©pos√©s dans un sarcophage puis amen√©s √† leurs derni√®re demeure : le caveau familial.

À Bubastis se trouvait le temple de Bastet, de la déesse à tête de chat, qui était associée à la fécondité et aux récoltes.

Ce sont les nombreuses momies de chats retrouv√©es qui ont permis ainsi de reconstruire l’histoire ancienne du chat domestique.

chatmomifieegypteancienne chategypteancienne

Les chats furent v√©n√©r√©s en √Čgypte en raison √©galement de leurs talents de souricier, les rongeurs √©tant consid√©r√©s comme un v√©ritable fl√©au pour les productions agricoles de la vall√©e du Nil.
La d√©esse Bast qui √©tait la d√©esse de l’Amour et de la F√©condit√© avait une t√™te de chat.

Les √Čgyptiens se servaient √©galement des chats pour la chasse.
Attachés à une laisse, ils chassaient les oiseaux.
√Ä l’aide d’un boomerang, l’oiseau √©tait abattu et le chat, alors lib√©r√©, le rapportait.

Parce qu’ils avaient une raison d’√™tre √©conomique et qu’ils symbolisaient la f√©condit√© au sein d’une famille, les chats √©taient si v√©n√©r√©s que certains furent m√™me momifi√©s et ensevelis avec leurs ma√ģtres ou dans des cimeti√®res sp√©cifiques.

Malgr√© l’interdit de la loi √©gyptienne sur les chats sacr√©s, les marins ph√©niciens emport√®rent clandestinement des chats hors du pays.

felisornataUne autre hypoth√®se soutient qu’il s’agirait plut√īt du Chat orn√© de l’Inde (Felis ornata), dont le volume du cr√Ęne se rapproche davantage du chat actuel.
Il ne fall√Ľt que quelques si√®cles pour que l’homme appr√©cie les talents de pr√©dateur de son alli√© et ne songe √† le retenir pr√®s de lui.
C’√©tait le d√©but de la domestication, il y a environ 5 000 ans.

Du statut d’alli√© √† celui de complice et d’ami, puis de d√©it√©, il n’y avait que quelques pas que cet habile f√©lin s’empressa de franchir.
Tr√®s vite, il devint l’attribut de la d√©esse Bastet, divinit√© f√©minine du bonheur, elle-m√™me souvent repr√©sent√©e sous les traits d’un chat.
Consid√©r√© comme sacr√©, sa vie √©tait prot√©g√©e et se poursuivait au royaume de R√Ę, apr√®s sa mort terrestre.

√Ä Gizeh ou √† Beni-Hassan, on a retrouv√© plus de 300 000 momies de chat, par√©es pour l’√©ternit√©.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *