Histoire du drapeau du Québec

1940-1960 : l’émergence de l’identité québécoise

Au Québec, comme partout dans le monde, la période de la IIe Guerre mondiale et de l’après-guerre est témoin d’une fantastique accélération de l’histoire qui met en place des bases du Québec moderne :

  • 1940 : droit de vote des femmes
  • 1943 : entrée en vigueur de la Loi de l’instruction obligatoire
  • 1944 : création d’Hydro-Québec
  • 1945 : lancement d’un vaste programme de construction d’écoles techniques
  • 1948 : publication du manifeste Refus global, le 9 août

Drapeau Red EnsignDrapeau Union Jack

Le Red Ensign et l’Union Jack
Par ailleurs, en 1946, le Parlement fédéral adopte une version modifiée du Red Ensign, drapeau de la marine royale britannique.
Ce choix est mal accueilli au Québec.
En guise de protestation, le gouvernement continue de faire flotter l’Union Jack sur le Parlement de Québec.

Finalement, le Premier Ministre Maurice Duplessis (1890-1959) consulte et étudie plusieurs projets de drapeaux et tranche en faveur d’un vaste courant d’opinion qui réclame le Fleurdelisé.

Le 21 janvier 1948, il déclare :

Le fleurdelisé flottera aujourd’hui à 3 heures de l’après-midi, sur la tour centrale du Parlement et remplacera l’Union Jack.

Drapeau québécois La Révolution tranquille entraîne des changements rapides dans les institutions et les mentalités.
L’usage du fleurdelisé se répand et il devient progressivement le symbole de l’identité de ceux et celles qui habitent le Québec, quelles que soient leur langue ou leur origine.

Le nouveau drapeau du Québec est ainsi adopté.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *