Musée de la Mer de Biarritz

1966

La salle des cétacés est inaugurée.
On peut alors y voir, le moulage d’un mésoplon ou baleine à bec, d’un orque ou baleine tueuse et leurs squelettes, des squelettes et moulages de dauphins et marsouins, une dent de narval mesurant plus de 2 mètres, deux harpons pliés et des vitrines riches de nombreux instruments de navigation du XVIIIe siècle, d’une lanterne à bougie provenant d’un bateau à vapeur, de compas de proportions, de sextants et d’octants …

1973

La salle Delord est inaugurée (elle sera modifiée en 1992).

Cette salle est l’un des lieux où il est possible de retrouver des éléments du patrimoine maritime dans un décor évoquant sobrement l’intérieur d’un bateau.

À découvrir également, des objets de marine (octants, sextants …), des maquettes et des œuvres d’art.

1992

Une importante rénovation permet de doter le Musée de la Mer d’équipements aquariologiques et muséographiques modernes tout en conservant son originalité architecturale intérieure et extérieure.

Création de la grotte des squales.

2008

La ville de Biarritz lance le projet Biarritz Océan @ englobant l’agrandissement du Musée de la Mer ainsi que la construction de la Cité de l’Océan.

Début des travaux.

4 niveaux forment le musée :

  • Sous-sol :
    ♦ aquariums lumineux présentant la vie marine du golfe de Gascogne : poissons, plantes, mollusques, invertébrés et crustacés.
  • 1er niveau :
    ♦ information sur les techniques de pêche, les cétacés, la chasse à la baleine et la vie des marins
    ♦ origines du musée de la Mer
  • 2e niveau :
    ♦ géologie et météorologie
    ♦ présentation de la grotte des squales de 120 m³ : requins, gros poissons, tortue.
    ♦ vision sous-marine de 6 phoques : Charlie, Titounette, Sylvestrine, Okera, Naia et Noëlla.
  • Terrasse :
    ♦ boutique
    ♦ bassin extérieur des phoques, plage où est donné le repas
    ♦ vision panoramique de la côte
    ♦ galerie ornithologique

2011

L’extension du musée ouvre ses portes proposant aux visiteurs un parcours plus profond, une scénographie modifiée, une surface doublée de 3 500 m² à 7 000 m² et un des plus grands bassins de France avec 1 500 m³ :

  • Zone Atlantique-nord : 6 aquariums et 150 espèces de faune :
    ♦ bassin de 150 m³ permettant de faire connaissance avec les phoques
    ♦ bac de 10 m idéal pour l’observation des carangues nageant contre un courant de 150 km/h
  • Zone caraïbes :
    ♦ 12 bassins/aquariums, dont un lagon de 120 m³ et 11 m de long
    ♦ 60 espèces, soit plus de 500 individus
  • Zone Indo-Pacifique : 7 aquariums dont 2 grands bassins (un de 500 m³ présentant une barrière corallienne, et un aquarium des requins de 1 800 m³)
  • Atelier pédagogique et multimédia pour les groupes scolaires.

En juillet, le musée prend le nom de Biarritz Océan et est inauguré par la navigatrice Maud Fontenoy.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *