Home » Non classé » Radio pelvimétrie pendant la grossesse

Radio pelvimétrie pendant la grossesse

Les différentes techniques de pelvimétrie

La pelvimétrie interne digitale

Il s’agit d’explorer l’excavation pelvienne par toucher vaginal et mesurer les passages les plus étroits du bassin.
Ceci permet de :

  • Mesurer sur le plan sagittale médiane le diamètre promonto-sous-pubien et par soustraction le diamètre utile promoto-rétro-pubien
  • Explorer le détroit supérieur en suivant au doigts la ligne innommée du bord supérieur de la symphyse jusqu’à ses parties latérales et postérieures.
    Dans un bassin normal, il est impossible de suivre la ligne innommée dans son tiers postérieur.
  • Évaluer la courbure du sacrum et du coccyx.

Attendre le défilement des explications.
Attendre le défilement des explications.

La radio-pelvimétrie

Cet examen, qui peut s’effectuer soit à l’aide de radiographies standard, soit à l’aide de coupes scanner, permet de mesurer les dimensions du bassin osseux et de voir si un accouchement par voie basse est théoriquement possible.

Cet examen est demandé lorsque un possible problème lors de l’accouchement est suspecté :

  • femme de petite taille (inférieur à 150 cm)
  • gros bébé
  • présentation en siège
  • antécédent d’accouchement dystocique (accouchement ayant posé des problèmes)
  • antécédents de fracture du bassin

Cet examen est effectué quelques semaines avant l’accouchement et permet de discuter de l’indication ou non d’une césarienne.

Inconvénients
  • irradiation fœto-maternelle
  • inconfort pour la patiente
  • nécessité d’utiliser des règles de correction des dimensions radiologiques
  • dispersion conique du faisceau des rayons avec agrandissement et déformation de l’image réelle
  • visualisation parfois mauvaise

La scanopelvimétrie (scannopelvimétrie)

Elle permet la mesure des dimensions du pelvis osseux à l’aide de l’imagerie par scanner.

La précision des mesures et la rapidité d’acquisition des coupes ont contribué à substituer de plus en plus cette technique à la pelvimétrie classique.

L’apport du scanner hélicoïdal, encore rehaussé par les appareils multibarrettes, ouvre la possibilité d’examiner la morphologie du bassin et de réaliser très rapidement une pelvimétrie fiable et économe en irradiation.

Avantages
  • irradiation foeto-maternelle moindre
  • mesures directes avec interprétation plus précise
  • examen plus confortable pour la patiente et rapidité d’exécution (15 mn)

L’IRM

Réalisations 2 séries de coupes sont réalisées.
Méthode La patiente est installée en décubitus dorsal, genoux légèrement fléchis.
Avantages
  • absence de mesures correctives (mesures directes)
  • absence d’irradiation fœto-maternelle
Inconvénients
  • risques de claustrophobie
  • le coût élevé


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *