Sports et grossesse

Idées reçues

Est-ce que le sport augmente les risques de fausses couches ou autres problèmes liés à la grossesse ?

FAUX.
Si l’activité utérine est certes accélérée pendant l’effort et notamment à l’approche de l’accouchement, ces risques n’ont jamais été clairement démontrés.
Bien au contraire : pour une grossesse sans trouble particulier, l’activité physique pratiquée raisonnablement est bénéfique permettant notamment de préparer la maman à cette épreuve physique qu’est l’accouchement, en stimulant son activité cardiaque et sa maîtrise respiratoire et en réduisant la douleur des contractions.
L’activité sportive favorise aussi la circulation sanguine et le transit, diminuant ainsi le risque de complications veineuses.

Grâce à des exercices réguliers, la future maman améliore sa posture en entretenant la tonicité de ses muscles et en évitant l’apparition de crampes et de douleurs lombaires.

De plus, après l’accouchement, l’activité physique évite une prise de poids excessive, facilitant même la perte des kilos superflus plus rapidement surtout pour les femmes allaitantes.

Enfin, durant l’effort, le cerveau libère des substances chimiques qui agissent favorablement sur le moral et la confiance en soi, réduisant considérablement le risque de dépression post-natale.

Quelques exercices praticables chez soi

Grossesse exercice 1
Grossesse exercice 2
Grossesse exercice 3

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *