Home » Histoire » France » Aigues-Mortes » Tour Carbonnière

Tour Carbonnière

De la plate-forme ou terrasse, le regard s’étend au-delà des marais (790 ha) et des roselières, au Nord jusqu’au Pic Saint Loup et aux contreforts des Cévennes, à l’Est jusqu’à la Grande Camargue et au Sud vers la Cité d’Aigues-Mortes dont émerge la Tour de Constance.
Le paysage perçu est un concentré des différents modes d’exploitation et de mise en valeur de l’espace camarguais : vignes dans la plaine de Saint-Laurent-d’Aigouze et sur le cordon de Montcalm, cultures maraîchères sur la hauteur de Psalmody, pâturage extensif et sagne sur les marais situés au pied de la Tour, rizières sur le Domaine de Musette à l’Est, exploitation du sel au Sud vers Aigues-Mortes.

Terrasse de la Tour Carbonnière Terrasse de la Tour Carbonnière
Terrasse de la Tour Carbonnière

Cette imposante Tour carrée du XIIIe siècle est aujourd’hui classée monument historique et de son sommet il est possible d’admirer la faune et la flore camarguaise dans un environnement protégé.

Monument historique Tour Carbonnière
Tour Carbonnière
Tour Carbonnière

Les marais de la Tour Carbonnière

ancienne Tour Carbonnière Cette vaste étendue de zones humides de plus de 730 ha offre une image de la Camargue typique, caractérisée par une végétation de :

• roselières : endroit où poussent les roseaux.
• jonchaies : endroit où poussent les joncs.
• enganes : prairies où poussent des plantes herbacées adaptées aux
terrains salés et dans lesquelles vivent les taureaux.

La Tour Carbonnière, seul élément vertical du paysage, trône au milieu des marais.

Au-delà de son intérêt historique, elle constitue un observatoire panoramique unique, permettant une lecture globale du paysage, de la Camargue jusqu’aux contreforts des Cévennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *