Tour de Constance

1er étage : Salle des Chevaliers ou salle haute

Elle ressemble par sa structure à la Salle des Gardes, d’ailleurs elle en a les mêmes volumes et les mêmes architectures.

Les fenêtres sont si longues qu’elles descendent au dessous du plancher.
Cette salle servit à plusieurs reprises de prison : 45 Templiers, puis Charles d’Artois et Jean II d’Alençon, accusés tous 2 de trahison, y sont emprisonnés respectivement au début et à la fin du XIVe siècle, et suite à la révocation de l’Édit de Nantes, de nombreux protestants y furent également enfermés dès 1686.

C’est dans cette salle que furent également emprisonnées au XVIIIe siècle des protestantes dont la plus connue fut Marie Durand.
On lui attribue la gravure sur la margelle du puits le mot REGISTER (= résister en dialecte vivarois).
Ce mot est toujours visible de nos jours.
Tour de Constance register
Elle est couverte d’une voûte à 12 quartiers comme la salle basse dont elle reproduit le plan.
Sa clé annulaire communique avec la terrasse.

Un petit vestibule aménagé dans l’épaisseur des murs précède cette salle.
Une première travée est couverte d’une voûte en berceau brisé et la seconde d’une voûte d’ogives dont les nervures reposent sur 4 colonnettes rondes d’une grancde finesse.

La tour disposait d’une citerne qui recueillait les eaux de pluie de la terrasse dans le massif du mur à hauteur de la salle haute.

Plan de la Tour de Constance
Tour de Constance plafondTour de Constance

Entre les 2 salles : le Vestibule

La Salle des Chevaliers est précédée d’un vestibule voûté, à colonnes surmontées de chapiteaux délicatement sculptés.

Il servit d’oratoire à Saint Louis.

La tour s’élève au milieu d’un large fossé, comblé depuis longtemps, que circonscrivaient, du côté de la ville, les remparts quand ils furent construits, et du côté du port, un mur circulaire, sorte de contrescarpe, dans laquelle était ménagé le canal d’amenée des eaux remplis sant le fossé.
Ce fossé fut desséché en 1670, et son emplacement devint ce qui fut appelé la conque de la tour, dont fut fait une promenade pour les détenus de la forteresse.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *