Tour de Constance

La terrasse

Hauteur à la terrasse 22 m
Hauteur à la lanterne 33 m
Épaisseur des murs à la base 6 m

Après la Salle des Chevaliers, accès à la terrasse offrant un large panorama sur la région, représentant ainsi un poste idéal de surveillance.

Il possible d’admirer la Camargue, les étangs, le chenal, le canal, les remparts, les tours et les toits des maisons d’Aigues-Mortes.

Les prisonnières y étaient quelquefois autorisées à venir respirer l’air pur.

Sur la terrasse se dresse la tourelle, ancien phare qui guidait les bâteaux grâce à un feu maintenu au sommet et les surveillait pour qu’ils s’acquittent des droits de douane.

Tour de Constance terrasseTour de Constance terrasse
Tour de Constance terrasse

Sommet : le phare Charlemagne

Nom tourelle
Matériaux fer forgé
Fonction phare du XIIIe au XVIe siècle

De la plate-forme de la tour, comme du parapet de la tourelle, la vue s’étend en un large panorama sur les étangs, les salins, les vignobles et la mer d’un côté, sur la plaine fertile de l’autre, avec le mont Ventoux comme fond de tableau.

Cette plate-forme supérieure est surmontée d’une cage ajourée en fer forgé, coiffée d’une toiture conique en plomb.
Cet abri doit protéger les feux de vigie ou de guetteurs, à la fois tour de guet et phare.

Au sommet de la Tour de Constance se trouve un fanal ou lanternon coiffé d’une cage en fer forgé ou armature de fer protègeant la lanterne-phare du Moyen-Âge (XVe siècle).

Tour de Constance phareTour de Constance phare

La Tour, construite pour Saint Louis, ne garda pas longtemps sa qualité de résidence royale.
Les rois, d’ailleurs, ne firent plus que de rares et courtes apparitions à Aigues-Mortes après Saint-Louis.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *