Visites de Carcassonne

Bastide Saint-Louis

Construite en 1260 par Saint Louis selon un plan régulier quadrangulaire, elle se situe sur la rive gauche de l’Aude.

De nos jours, la Bastide a conservé le tracé des rues en damier autour d’une place centrale, la place Carnot ornée de la fontaine de Neptune où se déroule le marché ainsi que dans la Halle aux Grains dont les charpentes sont du XVIIIe.

La Bastide est délimitée par les boulevards aménagés aux XVIIIe et XIXe siècles sur les anciens fossés de la ville autrefois fortifiée.

La ville basse est défendue par les portes et l’enceinte militaire bâtie de 1355 à 1359 sous les ordres du comte d’Armagnac et dont le pourtour est de 2 800 m.

Les bastions sont construits après 1359, vers la fin du XVIe siècle, à l’occasion des guerres de religion qui désolaient le Midi de la France.
La ville reçoit alors 4 bastions disposés à chaque angle :

Le bastion de Saint-Martial au nord-ouest (1591)

adresse bvd Omer Sarrault

Au nord de la Ville-Basse, proche des remparts du XVIe siècle passait jadis la route des postes qui ongeait un vaste terrain limité par le coteau de Grazailles, espace désigné sous le nom de Saint-Martial et divisé en plusieurs parcelles appartenant à plusieurs propriétaires.

Après l’inauguration du 31 mai 1810 des travaux d’embellissement des abords sont envisagés, comme l’aménagement d’une place ou sous la Restauration, l’édification d’un abattoir en bordure de la route royale et d’un lavoir public accolé à l’oreillon du bastion.

En 1878, il est décidé de la construction d’une école laïque de garçons sur la promenade publique proche du Bastion, baptisée « école du Bastion« .

En 1905, une partie du bastion est détruite.
En 1923, l’agrandissement de l’école entraîne la destruction du flanc et de l’oreillon ouest.

Le bastion de la Figuières au nord-est

Le bastion de Montmorency au sud-est

adresse bvd Camille Pelletan et bvd du Commandant Roumens

Bastion MontmorencyDatant du XVIe siècle, il s’agit d’un des 3 bastions à orillons préservés (avec les bastions du Calvaire et de Saint Martial).
Ils ont été rajoutés au système défensif de la Bastide qui comprenait un rempart du XIVe entouré d’un fossé, transformé par la suite en boulevard.
Il se situe en face du Pont-Vieux et englobe une clinique avec son jardin.

Le bastion de la Tour Grosse ou des Moulins au sud-ouest (aujourd’hui du Calvaire, XVIe-XIXe)

adresse angle du boulevard Barbès et boulevard Marcou

Il est aménagé vers 1820 sur l’un des 4 bastions de la Ville à la fin du XVIe siècle (1560) époque à laquelle sont remplacées les tours d’angles déjà construites en même temps que le mur d’enceinte de la Ville-Basse, de 1355 à 1359.

Porte de Toulouse ou des Augustins

adresse rue de Verdun

C’est la porte de l’Ouest ornée de 2 belles tours formant comme un châtelet, qui sont restaurées en 1749, mais un arrêt du Conseil en date du 31 mai 1778 ayant fait cession à la Communauté de la Ville-Basse des murs, tours, fossés, remparts et chemins de ronde, à perpétuité, les consuls laissent détériorer ce monument, qui est entièrement détruit en 1806.

Porte des Carmes

adresse extrémité de l’actuelle rue Georges Clemenceau

C’est la porte du Nord.

Porte des Cordeliers

adresse extrémité est de l’actuelle rue Aimé Ramond (ancienne rue de la Mairie)

C’est la porte de l’Est.
Elle est dans les premiers temps de la construction de la Ville sur l’emplacement de la porte de l’ancien palais de Justice, à l’extrémité est de la rue Mage (actuelle rue de Verdun) et a été reportée en 1571.

Porte des Jacobins

adresse à l’extrémité de la rue de la Pellisserie (actuelle rue Aimé Ramond)

C’est la porte du Sud actuellement conservée et classée ainsi que ses abords sur l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.

Porte des Jacobins, Carcassonne

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *