Attitudes et humeurs du chat

Les humeurs du chat

Agressivité du chat

Le chat dans une attitude agressive essaie de sembler plus gros qu’il ne l’est vraiment pour susciter la peur et le respect chez son adversaire.
Il marche bien droit sur la pointe de ses pattes, la tête basse et, étant donné que ses pattes arrière sont plus longues que les pattes avant, le dos semble légèrement incliné vers la tête.
La queue est basse mais relevée à hauteur des jarrets et le poil se hérisse.
Les oreilles sont toutes droites et orientées vers l’extérieur, les pupilles sont contractées.
Les vibrisses sont dirigées vers l’avant et les griffes sont sorties.


LE CHAT EN COLÈRE
Le dos légèrement arqué et le poil hérissé le long de la colonne vertébrale.
Le chat se fait généralement entendre par des miaulements forts et des grognements.
  • Oreilles vers l’arrière.
  • Moustaches orientées vers le bas.
  • Contraction des pupilles en myosis.

Frayeur du chat

Contrairement à l’idée reçue, le chat qui souffle, produit de la salive dans sa bouche puis « crache », le dos courbé, les oreilles aplaties et le poil hérissé (posture appelée aussi « du chat de la sorcière »), exprime autant la peur que l’agressivité.
Dans ce genre de situation, un chat est très impressionnant mais il ne passe à l’acte que si son « périmètre de sécurité » est envahi.
Un indice vient trahir les émotions du chat : ses pattes arrière semblent avancer, alors que les pattes avant reculent pour pratiquement toucher les pattes arrière sous le corps.


LE CHAT QUI GROGNE, QUI SOUFFLE ET QUI CRACHE
Le souffle du chat qui se sent menacé est significatif et typique de l’animal et souvent accompagné de grognements bien sonores et même de crachats.
À son mécontentement, le chat ajoute souvent un comportement de défense ou de colère.
  • Oreilles aplaties.
  • Moustaches vers l’avant.
  • Pupilles en mydriase.

Tension défensive

L’attitude du chat sur la défensive est claire : tendu, qui souffle et montre ses dents, comme prêt à se défendre, mais il semble en même temps prêt à battre en retraite et à se coucher pour éviter le conflit.
Elle peut également être accompagnée d’autres signes tels que la colère ou l’agressivité.

Peur du chat

Le chat apeuré se blottit, les oreilles aplaties sur sa tête et les pupilles dilatées.
Prêt à se rendre et à se soumettre, il se tapit, la queue plaquée le long du corps, ce qui ne lui permet pas d’attaquer mais seulement de se défendre ou de se soumettre en se roulant sur le dos.
Le dos arqué et les poils hérissés sur le dos et la queue, il se présente de côté par rapport à son agresseur.

  • Oreilles rabaissées vers l’arrière.
  • Moustaches tirées vers l’arrière.
  • Pupilles dilatées.

À l’affût, entre le jeu et la chasse

Oreilles prêtes à recevoir la moindre information, les pupilles dilatées, le chat joue ou chasse.
Le jeu est en effet pour le chaton mais aussi pour le chat un substitut, un entraînement, une répétition pour la chasse.
Couché sur ses pattes, prêt à bondir, l’excitation du chat se remarque à sa queue qu’il agite sans arrêt et au dandinement des pattes arrière juste avant qu’il ne bondisse.

  • Oreilles bien dressées.
  • Moustaches légèrement vers l’avant.
  • Pupilles en myosis.

chatchasse1chatchasse2


LE CHAT SENTINELLE
Haut perché sur un mirador improvisé : un balcon, un toit, un mur ou un pilier, le chat curieux de savoir ce qui se passe sur son territoire fait le guet.
Se sentant hors d’atteinte et par conséquent en sécurité, il adopte une attitude décontractée mais attentive malgré tout.
  • Oreilles droites mais détendues.
  • Moustaches détendues.
  • Pupilles dilatées ou contractées en fonction de la luminosité.

Surprise du chat

Un bruit.
Le chat sursaute et se retrouve sur ses pattes, les sens en alerte et tourné vers l’agression potentielle.
Il lui faut savoir d’où vient la menace et évaluer les risques en un temps minimum.

  • Oreilles dressées.
  • Moustaches vers l’avant.
  • Pupilles contractées (myosis).

Intrigué

Attentif, la curiosité du chat a été réveillée mais il demeure néanmoins sur ses gardes.
Sans pour autant être apeuré ou sur la défensive, il guette les signes qui lui permettront de reprendre son activité, de s’approcher s’il n’y a pas de danger ou de fuir même si nécessaire.

  • Oreilles dressées.
  • Moustaches en alerte.
  • Pupilles contractées.

LE CHAT CURIEUX
Tous les sens sont en éveil pour tenter de savoir ce qui se passe.
  • Oreilles dressées.
  • Moustaches vers l’avant.
  • Pupilles contractées.


1 thought on “Attitudes et humeurs du chat

  1. Belle initiative avec ce site, les articles sont bien faits et plein d’informations. Merci de partager !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *