Belvédère de Kondiaronk, Montréal

Histoire du Belvédère de Kondiaronk

Bien avant les travaux de l’architecte-paysagiste américain Frédérick Law Olmsted (1822-1903) pour la création du parc en 1874, les remarquables points de vue sur la ville et la plaine depuis le Mont-Royal sont convoités.

En 1876, Frédérick Law Olmsted en conçoit les plans.

Ce n’est qu’en 1906 que l’administration municipale confie aux architectes Maxwell, Marchand et Haskell la tâche de réaliser une terrasse d’observation.
Ils y construisent 3 pavillons d’été reliés par des galeries couvertes, directement en bordure de l’escarpement.
Le site devient dès lors une attraction notoire dans la ville et les 3 pavillons Maxwell, victimes de leur popularité, deviennent rapidement trop petits.

Belvédère Kondiaronk en 1906
Vers la fin des années 1920, la grande dépression sévit à Montréal, comme partout ailleurs.
Pour lutter contre la crise économique, la ville de Montréal et le gouvernment mettent en place des projets visant à faire travailler le plus grand nombre de chômeurs.

C’est ainsi, qu’après le chantier du Lac aux Castor, qu’est mis sur pied la réalisation d’un nouveau bâtiment au belvédère Kondiaronk dans un cadre enchanteur, au centre du parc du Mont-Royal, surplombant le centre-ville de Montréal.
Il est décidé de remplacer les pavillons Maxwell par un Chalet spacieux doté d’un système de chauffage.

Le chalet est construit en 1932 par l’architecte Aristide Beaugrand-Champagne et est de style Beaux-Arts français.

Au moment de la conception du projet de construction du chalet, M. Beaugrand-Champagne décide d’y intégrer de grands tableaux afin de décorer l’édifice et de rappeler aux visiteurs la richesse historique du lieu.

Treize peintres sont alors sollicités pour la réalisation d’épisodes de l’histoire de Montréal et la reproduction de cartes montrant l’évolution de la ville et de la montagne de 1535 à 1760.

Belvédère Kondiaronk en 1910
Dans les années 1960, sur la terrasse sont célébrés les concerts Sous la belle étoile, organisés par un couple de musiciens montréalais : la violoncelliste Lotte Brott (1922-98) et son mari, le compositeur Alexander Brott (1915-2005).

En 1992, la terrasse de Maxell, Marchand et Haskell est complètement restaurée et réaménagée.
En 1998, elle est nommée Belvédère Kondiaronk.

En 2002-03, il fait l’objet d’une grande rénovation, notamment les 17 tableaux qui décorent l’intérieur du chalet subissent une cure de jouvence et sont réinstallés dans leur niche.

Belvédère Kondiaronk, Montréal

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

© 2021 DE4C.INFO | Theme: Storto by CrestaProject WordPress Themes.