Gestes à connaître pour soigner un chat

Réanimation, respiration artificielle (bouche-à-nez) et massage cardiaque

Si la respiration est arrêtée

  • Le rythme respiratoire moyen d’un chat est de 20 à 30 inspiraton/mn
  • Le rythme cardiaque d’un chat est de 60 à 140 battements/mn
  • Rester calme, traiter immédiatement, c’est primordial en réanimation.
    • Vérifier que le nez ou les voies respiratoires du chat ne sont obstruées ni par un corps étranger, ni par de la nourriture.
      Le cas échéant, employer la méthode suivante :
      • soulever le chat en l’attrapant par les pattes arrière et le secouer vigoureusement 5 à 6 fois.
      • allonger le chat sur le côté.
        En cas de nécessité, enlever le corps étranger obstruant la bouche avec une pince chirurgicale.
  • allonger le chat sur le côté droit, incliner la tête en arrière et maintenir la bouche fermée.
  • placer un chiffon, un mouchoir par exemple, sur le nez du chat, pour des raisons hygiéniques.

    Bouche à nezPlaquer sa propre bouche ouverte sur le nez du chat et souffler rapidement 5 ou 6 fois.
    Chez un jeune chaton ayant une faible capacité pulmonaire, les insufflations doivent être brèves et superficielles.
    En revanche, les insufflations pratiquées chez un chat adulte doivent être plus longues et plus profondes tout en sachant qu’un chat, même adulte, a une capacité pulmonaire relativement faible.
    Maintenir la bouche du chat fermée pendant toute l’opération.

  • si la respiration reprend, garder le chat en observation.
  • si la respiration ne revient pas, pratiquer le bouche-à-nez à raison d’une insufflation toutes les 2 ou 3 secondes, c’est-à-dire 20 à 30 fois par minute.
  • continuer jusqu’à ce que la respiration reprenne, garder ensuite le chat en observation.
  • si la respiration n’a pas repris au bout de 10 mn, si les gencives et la langue sont bleues, les pupilles dilatées, et si les yeux ne réagissent pas quand ils sont touchés, il y a de fortes présomptions pour que le chat soit mort.

Si le cœur a cesser de battre

  • Allonger le chat sur le côté droit.
  • S’il s’agit d’un chaton, appliquer le pouce d’une main sur un côté de la cage thoracique, placer les doigts de l’autre côté, sur la région située entre la 3ème et la 6ème côte, juste derrière l’épaule gauche.
  • S’il s’agit d’un chat adulte, placer les doigts dans la zone située entre la 3ème et la 6ème côte, juste derrière l’épaule gauche.
  • Lors du massage cardiaque, la pression appliquée sur une la région du cœur varie en fonction de la taille du chat :
    • une légère pression du doigt pour un jeune chaton
    • une pression modérée des doigts pour un chat adulte
  • Appliquer 10 pressions rapides.
    Si les battements du cœur et le pouls reprennent, garder le chat en observation.
  • Si les battements du cœur et le pouls ne reprennent pas, continuer le massage cardiaque par cycles de 10 pressions 10 fois/mn, c’est-à-dire un cycle toutes les 6 secondes.
    Si les battements reprennent, garder le chat en observation.
  • S’il n’y aucun signe de reprise de l’activité cardiaque au bout de 10 mn, si les gencives et la langue sont bleues, les pupilles dilatées et si les yeux ne réagissent pas au toucher, il y a de fortes présomptions pour que le chat soit mort.

S’il y a arrêt respiratoire et cardiaque

  • Si 2 personnes sont présentes, elles vont intervenir tour à tour, l’une va appliquer 10 massages cardiaques, puis l’autre va pratiquer le bouche-à-nez.
    Répéter ces séquences à raison de 10 cycles/mn, c’est-à-dire un cycle toutes les 6 secondes.
  • S’il y a impossibilité de se faire assister par une autre personne, pratiquer 10 massages cardiaques suivis de 2 insufflations par bouche-à-nez.
    Répéter cette séquence à raison de 10 cycles/mn, c’est-à-dire en effectuant un cycle toutes les 6 secondes.
  • Voir le chapitre sur le cœur a cesser de battre et examiner l’animal au bout de 10 mn.
  • Lors du massage cardiaque, la pression appliquée sur une la région du cœur varie en fonction de la taille du chat :
    • une légère pression du doigt pour un jeune chaton
    • une pression modérée des doigts pour un chat adulte
  • Appliquer 10 pressions rapides.
    Si les battements du cœur et le pouls reprennent, garder le chat en observation.
  • Si les battements du cœur et le pouls ne reprennent pas, continuer le massage cardiaque par cycles de 10 pressions 10 fois/mn, c’est-à-dire un cycle toutes les 6 secondes.
    Si les battements reprennent, garder le chat en observation.
  • S’il n’y aucun signe de reprise de l’activité cardiaque au bout de 10 minutes, si les gencives et la langue sont bleues, les pupilles dilatées et si les yeux ne réagissent pas au toucher, il y a de fortes présomptions pour que le chat soit mort.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *