Histoire de la Basilique Notre-Dame, Montréal

1829

Inauguration de l’église Notre-Dame qui devient alors le plus vaste édifice religieux de l’Amérique du Nord.
La nouvelle église Notre-Dame accueille ses premiers fidèles, elle est bénite le 7 juin, même si les travaux de décoration intérieure ne sont terminés qu’en 1830.

1830

Le 28 janvier, James O’Donnell meurt à Montréal après s’être converti au catholicisme et est enterré sous l’église.
Il n’a pas eu le temps de son œuvre achevée.

L’ancienne église, un peu en retrait, est démolie, à l’exception de son clocher conservé jusqu’en 1843, lorsque les tours jumelles de Notre-Dame sont complétées par l’architecte John Ostell.
Elles n’ont pas tout à fait la même hauteur.

  • La tour ouest est appelée La « Persévérance« , réalisée et terminée en 1841, a une hauteur de 63 m.

    Le « Gros Bourdon » d’airain de la tour Persévérance, baptisé Jean-Baptiste, pèse seulement 11, 263 kg et ne chante que pour les grandes occasions.

  • La deuxième, La « Tempérance« , réalisée et terminée en 1843, mesure 61 m.

    Quant à Tempérance, elle abrite un carillon de 10 cloches.

De l’ancienne église, il ne reste que le maître-autel, attribué au sculpteur Louis Quévillon, qui maintenant situé dans la chapelle dédiée à Sainte-Marguerite-d’Youville.

Les 2 clochers de la nouvelle église sont respectivement complétés en 1841 et 1843 sous la direction de John Ostell à partir des dessins de James O’Donnell.

1834

Notre-Dame en 1834

1847

Notre-Dame en 1847, Montréal

1 thought on “Histoire de la Basilique Notre-Dame, Montréal

  1. Article fort sympathique, une lecture agréable.
    Ce blog est vraiment pas mal, bravo !
    Virginie B.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

© 2021 DE4C.INFO | Theme: Storto by CrestaProject WordPress Themes.