Hymne du Canada

Histoire du l’hymne du Canada

« O Canada » est commandé par le lieutenant-gouverneur du Québec, Théodore Robitaille, sion du Congrès national des Canadiens-Français, tenu en juin 1880, et qui doit culminer avec la célébration de la fête de Saint Jean Baptiste.

Le lieutenant-gouverneur, soucieux à juste titre de décider d’un hymne national distinctif, demande au juge Adolphe-Basile Routhier, de la Cour supérieure du Québec, d’écrire un poème dont il voit par la suite à faire composer la musique.
Robitaille remet ensuite le poème que Routhier a intitulé « Ô Canada, terre de nos aïeux » à Calixa Lavallée, lui demandant de composer une musique qui l’accompagne.

Cependant, une lettre de Routhier au Dr. T.B. Richardson, l’un des premiers à avoir adapté le poème en anglais, indique clairement que c’est M. Ernest Gagnon, un des meilleurs pianistes de son temps, qui a suggéré à Lavallée et Routhier de préparer un chant national pour le Congrès des Canadiens-Français de 1880.
Lavallée aurait insisté auprès de Routhier pour composer la musique en premier, ce qui permet à Routhier d’écrire son poème en tenant compte de la mesure et du rythme.

« O Canada » est proclamé comme hymne national le 1er juillet 1980, un siècle après avoir été chanté pour la première fois, le 24 juin 1880, à la fin d’un banquet, dans le Pavillon des Patineurs, qui devait couronner les fêtes de la Saint-Jean, et auquel participaient les plus hauts dignitaires de la Province.

Theodore Robitaille Robert Stanley Weir

C’est dans sa résidence du 22 de la rue Couillard à Québec que, en une soirée, Lavallée compose la musique de ce qui sera généralement accepté comme l’hymne national du Canada.

La musique de Calixa Lavallée a été arrangée pour être jouée au carillon de la Tour de la Paix du palais du Parlement d’Ottawa.

Parlement du Canada
Le chant est devenu de plus en plus populaire et, au cours des années, il est apparu de nombreuses versions anglaises.
La version anglaise officielle est basée sur celle composée en 1908 par le juge et poète canadien Robert Stanley Weir (1856-1926) et incorpore les changements apportés en 1968 par un comité mixte du Sénat et de la Chambre des communes.

La version française n’a pas été modifiée.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

© 2021 DE4C.INFO | Theme: Storto by CrestaProject WordPress Themes.