Le chat mâle

Le chat mâle, surtout non castré, défend ardemment son territoire et fait preuve d’une grande indépendance.
La stérilisation, sans changer le caractère du chat, permet de limiter ses instincts.
Les mâles sont en général plus gros et atteignent leur maturité sexuelle un peu plus tard que les femelles, en général entre 6 et 8 mois.

Certains, en particulier les Orientaux, sont plus précoces.
Cette maturité induit peu de changements physiques, à part l’apparition d’une grosse touffe de poils sur la nuque et une face arrondie par le développement des muscles maxillaires.

Ces caractéristiques sont plus ou moins apparentes selon les espèces.
Mais au-delà des différences physiques, c’est à leur comportement qu’on distingue mâle et femelle.

Lien : Chat femelle

La puberté du chat mâle

Elle survient vers 8 à 10 mois, pour un poids minimum de 3 kg à 3,5 kg.
Sa date n’est que partiellement influencée par la saison.
Les premiers spermatozoïdes sont présents dans les tubes séminifères vers 7 à 9 mois.

Dans certaines races, notamment persans et dérivés, la puberté physiologique ne coïncide pas parfaitement avec la puberté comportementale : un mâle, quoique fertile, se révèle trop immature pour être capable de réaliser un accouplement.

Lien : le Persan

Comportement du chat mâle

Défendre son territoire

Au fur et à mesure de sa croissance, le mâle acquiert la notion de territoire et commence à se battre avec les autres mâles.
Parfois, il s’agit de simples démonstrations de force avec feulements et postures d’intimidations.

Bien qu’elle soit en général bénigne, il faut les traiter immédiatement pour qu’elles ne s’infectent pas.
Il ne faut donc jamais laisser sortir un chat avant de l’avoir fait vacciner.

Liens : Premiers soins pour blessures, Premiers secours et Vaccination

Vagabonder

Les mâles non castrés sont susceptibles de vagabonder très loin à la recherche de femelles, disparaissant parfois plusieurs jours d’affilés.
Cette attitude répond à un instinct naturel et non à une pulsion de désobéissance vis-à-vis du maître.
Pour éviter de s’inquiéter sur son sort, surtout s’il s’agit d’un mâle reproducteur à pedigree, il faudra le confiner dans un endroit clos.
Mais s’il n’est pas prévu de faire reproduire le chat, la castration limite les fugues et les luttes avec les autres chats, et évite à son maître les désagréments de portées non désirées dans son quartier.

Laisser ses marques

L’instinct des mâles les amène à laisser des traces visibles et olfactives pour marquer leur territoire, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur.
Cette attitude, dictée par les hormones, peut être notablement contrôlée par la castration du mâle à l’âge de 6 mois, c’est-à-dire avant qu’il atteigne sa maturité sexuelle.
Si l’opération intervient trop tard, l’animal peut avoir déjà acquis des habitudes qu’il ne modifiera pas.
C’est pourquoi il vaut mieux décider de l’intervention dès son plus jeune âge et laisser le soin au vétérinaire de l’opérer au bon moment.
Un mâle castré est un animal de compagnie affectueux et attaché à la maison, qui se bat rarement avec les autres mâles et ne fait pas de marquage urinaire.
Cependant, il peut arriver qu’un chat castré, sous le coup d’une émotion, se mettre à souiller une maison.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *