Home » Non class√© » Origines du chat

Origines du chat

Pour s’int√©resser aux origines du chat domestique, il faut remonter √† 200 millions d’ann√©es, date √† laquelle correspond l’apparition des premiers mammif√®res.
Les fossiles retrouv√©s, il y a 70 √† 100 millions d’ann√©es, correspondaient √† de petits animaux √† fourrure qui se nourrissaient d’insectes.
Cependant, √† l’√©poque du Cr√©tac√© (√®re secondaire), r√©gnaient aussi de gros dinosaures ovipares qui entrav√®rent l’√©volution des premiers mammif√®res insectivores.


P√©riode du Cr√©tac√© …      P√©riode du Cr√©tac√© …      P√©riode du Cr√©tac√© …      P√©riode du Cr√©tac√© …      P√©riode du Cr√©tac√© …      P√©riode du Cr√©tac√© …      P√©riode du Cr√©tac√© …      P√©riode du Cr√©tac√© …      P√©riode du Cr√©tac√© …      P√©riode du Cr√©tac√© …

Dates 144 √† -66 millions d’ann√©es
Définition Le terme Crétacé provient du fait que cette période vit la formation de la craie.

Au d√©but du Cr√©tac√©, les dinosaures vivent d√©j√† depuis plus de 80 millions d’ann√©es.

Pendant cette période, il y a une dérive spectaculaire des continents et une montée du niveau des océans.
La Pangée se disloque complètement donnant naissance a 2 continents :

La Laurasie Elle regroupe les continents du Nord :

  • Am√©rique du Nord
  • Eurasie
Le Gondwana
  • Am√©rique du sud, Afrique
  • Oc√©anie
  • Inde

Cette dislocation a des cons√©quences √©norme, notamment d’isoler les esp√®ces du nord et du sud et de d√©gager les zones arides du centre du super continent (par l’apport d’humidit√© due √† la proximit√© de la mer).

Ces derniers se fragmentent √† leur tour pour cr√©er les continents que nous connaissons aujourd’hui.
Cette dérive des continents entraine des changements climatiques considérables.

Il y a une extinction catastrophique de la quasi totalit√© des esp√®ces du Primaire, environ 95% d’esp√®ce disparues.

Le niveau des oc√©ans est bien plus √©lev√© (+ de 200 m par rapport √† aujourd’hui).

pterosaure
Les plantes à fleurs se généralisent pendant cette période, les insectes butineurs, comme les abeilles, se répandent et les mammifères sont encore de petites tailles et nocturnes.

Dans les airs, les oiseaux se d√©veloppent mais les pt√©rosaures restent les ma√ģtres du ciel.

De nouveaux groupes apparaissent :

  • les Hadrosaures : dinosaures √† bec de canard
  • les Titanosaures : des sauropodes gigantesques
  • les Tyrannosaures

Dans les mers, les mosasaures (des lézards marins géants) deviennent les reptiles marins dominants.

Si l’extinction de la fin du Cr√©tac√© ne s’√©tait pas produite, l’homme ne serait certainement pas l√† aujourd’hui.

Mais ce d√©sastre marque la fin du M√©sozo√Įqu, des dinausores, et celle de l’√Ęge des reptiles.


Les animaux de l’ordre des Carnivores sont tous descendants des Miacid√©s, le premier ordre de mammif√®res sp√©cialis√©s carnivores, ayant √©volu√© √† partir des petits mammif√®res insectivores.

C’est il y a environ 60 millions d’ann√©es, au d√©but de l’√®re Tertiaire ou ¬ę¬†√®re des mammif√®res¬ę¬†.
Ils sont considérés comme les ancêtres communs aux chats et aux chiens.


Les Miacidés ont innové en développant une dentition capable de percer et trancher la viande, assurant leur spécialisation alimentaire et écologique.
Ils chassaient vraisemblablement des proies de petites taille, les plus gros pr√©dateurs de l’√©poque √©tant au d√©part les crocodiles et les gros oiseaux terrestres.

La morphologie de ces carnivores primitifs √©tait assez proche de nos must√©lid√©s d’aujourd’hui :

  • taille petite √† moyenne
  • corps gracile, avec des membres un peu plus longs

Certains devaient être :

  • terrestres, comme le Protictis du Pal√©oc√®ne (-64 √† 54 millions d’ann√©es)
  • arboricoles comme le Miacis de l’√Čoc√®ne (-54 √† 38 millions d’ann√©es)

Puis l’oligoc√®ne, de 37 √† 25 millions d’ann√©es avant notre √®re, vit appara√ģtre le prenier f√©lin, Proailurus, √† l’origine du chat et de tous les f√©lid√©s actuels.

Ensuite au Mioc√®ne, entre 25 et 7 millions d’ann√©es, les Proailurus firent place aux Pseudaelurus qui √©migr√®rent de l’Eurasie √† l’Afrique, puis vers l’Am√©rique du Nord et se diversifi√®rent.
Apparurent ainsi les Machairodus et leurs cousins les Smilodons.
Ces derniers, carnivores aux dents en forme de sabre, ont donné les Félidés modernes.

√Ä partir de 5 millions d’ann√©es avant notre √®re, les F√©lid√©s se sont divis√©s en 2 familles distinctes :

  • les F√©lin√©s (Petits f√©lins)
  • les Panth√®rin√©s (Grands f√©lins)

Apparues en Asie, ces 2 familles se sont ensuite disséminées un peu partout dans le monde, sauf en Australie et à Madagascar.

Vivaient donc alors en Europe des Panth√®res et des Lions, diff√©rents des esp√®ces modernes, un Gu√©pard g√©ant et un petit f√©lin, le Lynx d’Issoire, anc√™tre du Lynx bor√©al.
lynxdissoire
C’est en Italie, dans un gisement datant d’1,8 millions d’ann√©es, que les premi√®res traces de Felis Silvestris sont retrouv√©es, le chat sauvage actuel, descendant du Felis Lunensis.

L’hypoth√®se la plus commun√©ment admise veut que le chat domestiqe soit issu de la m√™me esp√®ce que le chat sauvage, au travers de croisements issus :

  • du Chat des for√™ts d’Europe (Felis Silvestris)
  • du Chat gant√© d’Afrique (Felis Libyca)
  • du Chat orn√© d’Inde (F√©lis Ornata)

felissilvestris
Lien : Chats dans le monde

C’est d’ailleurs cette derni√®re vari√©t√© qui est consid√©r√©e comme la plus proche de notre chat domestique (Felis Catus).
Domestiqu√© depuis longtemps en √Čgypte, o√Ļ il √©tait d√©ifi√©, entre autres, sous les traits de la d√©esse Bastet, F√©lis Ornata f√Ľt crois√© avec Felis Libyca.
Le produit, ramené en Europe par les grecs et les romains, se croisa à son tour avec Felis Silvestris.

C’est de ces croisements et des mutations dues √† l’acclimatation ou √† la s√©lection, que sont n√©es les diff√©rentes races connues aujourd’hui.

chat1 chat2


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *