Parasites du chat

Gale des oreilles

Portrait de la gale des oreilles

Nom scientifique : Otodectes cynotis
Autres noms : gale auriculaire, otodectose, otacariose, gale otodectique, mite de l’oreille

Contamination contagieuse du conduit auditif causée par un acarien parasite microscopique, elle est très fréquente chez les chats.
Les gales de l’oreille adultes vivent à la surface de la peau et plus fréquemment dans le canal auditif.
Leur vie entière se passe sur leur hôte.
Les adultes s’accouplent et pondent des œufs dans le canal auditif et sur la fourrure environnante.
Ces derniers deviennent des larves qui muent en nymphes qui se transforment en adultes.
Cycle de vie de la gale des oreilles

Effets sur le chat

  • Inflammation de l’oreille qui peut entraîner une otite parasitaire.
  • Irritation dans le conduit auditif boursouflé et érythémateux.
  • Le chat se gratte beaucoup sous et derrière les oreilles à cause des sécrétions abondantes de cérumen brun chocolat.
    Plus il se gratte et plus il y a risque d’hématome.
  • Odeur inhabituelle se dégage des oreilles, caractéristique de la gale des oreilles.
  • Croûte ou débris de croûte jaunâtre voir marron ou noir.
  • S’étend rarement sur le reste du corps.
  • Le chat âgé peut être atteint d’hémorragie cérébrale.
  • Un signe très évocateur et très spécifique est le signe audito-podal :
    lorsque l’oreille de l’animal est nettoyée avec un coton-tige, cela lui provoque des mouvements de la patte postérieure correspondant à une réaction réflexe due au prurit engendré par le nettoyage de l’oreille atteinte.

attention La gale des oreilles se transmet par contact entre chats.

Comment s’en débarrasser ?

  • Traitement local aux antibiotique ou anti-parasitaire.
  • Appliquer un peu d’acide borique, sous forme de poudre, avec un coton sur le pavillon de l’oreille.
    Le produit tue les parasites sans laisser l’habituel résidu gras et empêche la pénétration de nouveaux acariens.
  • L’otite doit être soignée sans attendre par le vétérinaire pour éviter que l’oreille interne ne soit gagnée par l’inflammation.
  • Enlever l’excès de cérumen.
    Faire chauffer de l’huile d’amande douce dans une cuillère en métal au-dessus d’une bougie.
    Vérifiez que la température soit agréable et verser l’huile dans le canal auditif à l’aide d’un compte-goutte.
    Enfoncer un coton-tige délicatement.
    Après quelques heures, utiliser une seringue en caoutchouc ou un compte-goutte pour enlever le cérumen ramolli avec une composition d’eau tiède et de vinaigre d’alcool blanc.
  • Vérifier la fourrure du chat et utiliser des anti-puces régulièrement à la belle saison.

Gale notoédrique

Portrait de la gale notoédrique

Nom scientifique : Notoedres cati

Affection rare mais contagieuse et très prurigineuse (démangeaison vive) et très contagieuse de la peau chez le chat transmise par une mite à 8 pattes (= octopode) nommée Notoedres cati et qui affecte principalement les chats errants et non castrés.

Ce parasite se nourrisse de débris épidermiques, de sérosités dermiques et de grains de kératohyaline.

Le cycle de reprouction dure 3 semaines et se déroule entièrement sur l’animal.

La femelle creuse un tunnel dans la couche cornée de l’épiderme et y pond ses œufs qui éclosent en 4 à 5 jours.

Effets sur le chat

  • Localisée à la tête du chat et caractérisée par un grattage intense qui entraîne l’apparition d’ulcères hémorragiques.
  • Présence de croûtes épaisses et d’alopécies, dépilation.
  • La tête est entourée d’un « casque croûteux » caractéristique.
  • Les lésions s’étendent au cou, aux membres et au reste du corps.
  • Démangeaisons intenses.
  • Apparition de croûtes grises au niveau des oreilles, de la tête, de la face et du cou.
  • Prurit très important.

Comment s’en débarrasser ?

  • Traitement anti-puce.


4 thoughts on “Parasites du chat

  1. Mon chat est souvent dehors et donc ramène beaucoup de choses de l’extérieur.
    Votre article est très détaillé et me permet de voir tout ce qui peut exister comme saleté sur mon chat !
    Merci.

  2. Voilà donc un bon article, bien passionnant. J’ai beaucoup aimé et n’hésiterai pas à le recommander, c’est pas mal du tout ! Elsa M

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *