Premiers secours pour le chat

Les premiers gestes à faire

Lorsqu’un chat souffre d’une blessure grave ou de symptômes apparus soudainement :

  • Le plus important est de rester calme : paniquer n’avance a rien.
  • Agir méthodiquement.
  • Évaluer si la blessure ou la maladie peut mettre la vie du chat en danger.
  • Calmer le chat le plus possible.
  • Le garder au chaud.
  • Manipuler le chat avec précaution afin de ne pas se faire mordre (les morsures de chat s’infectent vite).
  • Ne prendre des mesures de 1ers secours que si la personne est sûre de ses gestes et ne doivent pas retarder l’appel du vétérinaire.
  • Ne pas oublier que certaines interventions, comme la respiration artificielle ou le massage cardiaque, peuvent être hasardeuses et ne doivent être tentées que si le vétérinaire n’est pas immédiatement disponible.
  • En cas de blessure ou de maladie grave, calmer l’animal commotionné et le garder au chaud.

    Voir Chat en état de choc.

Blessures avec un hameçon Blessures ou maladies bénignes
Blessures ou maladies mettant la vie en danger Blessures ou maladies ne menaçant pas la vie
Brûlures Coup de chaleur
Coupures et de morsures Déplacer un chat blessé
Électrocution Empoisonnement
Fourrure tachée par un produit nocif Hémorragie
Hémorragie interne Ingestion d’objets
Massage cardiaque Piqûre de guêpe ou d’abeille
Premiers gestes à faire Respiration artificielle
Saignements du nez Thrombose de l’artère iliaque


attention En complément voir Premiers soins pour blessures et maladies et Gestes à connaîtreattention En complément voir Premiers soins pour blessures et maladies et Gestes à connaîtreattention En complément voir Premiers soins pour blessures et maladies et Gestes à connaîtreattention En complément voir Premiers soins pour blessures et maladies et Gestes à connaîtreattention En complément voir Premiers soins pour blessures et maladies et Gestes à connaîtreattention En complément voir Premiers soins pour blessures et maladies et Gestes à connaîtreattention En complément voir Premiers soins pour blessures et maladies et Gestes à connaîtreattention En complément voir Premiers soins pour blessures et maladies et Gestes à connaîtreattention En complément voir Premiers soins pour blessures et maladies et Gestes à connaîtreattention En complément voir Premiers soins pour blessures et maladies et Gestes à connaître

  • Vérifier que le chat peut respirer.
    Ôter tout corps étranger de sa gueule et tirer sa langue en avant.
  • Placer le chat en position de récupération, couché sur le côté droit, et le garder au chaud.
  • Vérifier son pouls en palpant l’intérieur de sa cuisse.
    Chez le chat en bonne santé, il se situe entre 160 et 240 pulsations par minute.
    En cas de choc, il augmente.
    S’il n’en a pas, vérifier la fréquence cardiaque (côté gauche de la poitrine, juste sous le coude).
    Faire un massage si nécessaire.
  • Arrêter tout saignement.
  • Transporter le chat de façon sûre et rapide chez le vétérinaire.

Blessures ou maladies mettant la vie en danger

Traiter d’abord les atteintes qui menacent la vie.
Les symptômes sont :

  • Hémorragie grave : le sang jaillit par saccades ou s’écoule librement de la blessure.
  • Aucun signe de respiration.
  • Absence de battements cardiaques.

Blessures ou maladies ne menaçant pas la vie accompagnées de douleurs internes

  • Commencer par traiter les blessures du type fracture ou brûlures étendues qui provoquent des douleurs aiguës mais ne mettent pas la vie en danger.
  • Approcher avec précaution.
  • Agir de manière à empêcher toute aggravation.
    Préparer le chat à son transport chez le vétérinaire.

Déplacer un chat blessé

  • Tenir le chat d’une main par la peau du cou et soutenir la croupe de l’autre main.
    Le soulever doucement et le poser dans un panier tapissé de tissu pour le transporter.
  • Pour éviter de se faire griffer, l’envelopper serré dans une serviette, en ne laissant sortir que la tête.
    Un chat gravement blessé doit être placé sur un objet plat et dur comme un plateau métallique ou une planche.
    Un atlas routier conviendra parfaitement en voiture, par exemple.
  • Éviter tout mouvement inutile au cas où il y aurait des fractures ou une hémorragie interne.
    Cela est essentiel s’il y a une lésion vertébrale.
  • Après avoir prévenu le vétérinaire de l’arrivée imminente, conduire doucement pour éviter les secousses douloureuses qui risqueraient d’aggraver la situation.

Blessures ou maladies bénignes

  • Dans l’ordre des priorités, les soins des blessures bénignes et des petites écorchures viennent en dernier.
  • Soigner le chat à la maison pour ceux qui savent comment faire.
  • Consulter le vétérinaire si la blessure s’aggrave, par exemple s’il y a une inflammation ou si le chat a de la fièvre.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *