Premiers soins pour blessures et maladies

Les intoxications

Causes

  • En général, les chats font très attention à ce qu’ils mangent.
  • Les chats sont curieux et ont l’instinct chasseur : ils sont donc susceptibles d’être mordus par des animaux dangereux.
  • Les chats confinés à la maison peuvent être exposés à des substances toxiques utilisées pour le ménage : désinfectants, insecticides, herbicides, pesticides, kérosène ou peinture.
  • Le chat peut s’intoxiquer par inadvertance si son maître ne respecte pas les instructions figurant sur un récipient contenant un insecticide.
  • En cas de contamination du pelage avec une substance toxique, le poison est absorbé non pas par la peau mais par ingestion quand le chat se lèche pour se laver.
  • Certains médicaments, comme l’aspirine, peuvent être mortels chez les chats, même s’ils sont inoffensifs quand un dosage correct est administré.

Symptômes

  • Les symptômes les plus courants sont les douleurs abdominales, la salivation, les vomissements avec d’éventuelles traces de sang, l’apathie, la diarrhée, les brûlures autour de la bouche, les rougeurs de la peau.
    Le chat titube, a des mouvements convulsifs, est dépressif ou comateux.
    Un seul de ces symptômes peut être significatif.
    De plus, les symptômes varient en fonction du type et de la quantité de substance ingérée, et de la durée de l’intoxication.

Que faire ?

  • Téléphoner au vétérinaire et décrire les symptômes en cas de non certitude de la cause de l’intoxication.
    Dans certains pays, il existe des centres antipoison qui peuvent aider.
  • Ne commencer le traitement que lorsqu’il y a certitude de la cause et identification du poison concerné.
    Consulter les tableaux contenant des traitements spécifiques contre les intoxications et les morsures.
1. Faire vomir le chat
  • Ne faire vomir le chat que pour certaines substances toxiques et si le chat est conscient et capable de vomir.
    S’il est inconscient ou semi-conscient, il risque d’inhaler ses déglutitions et de mourir par asphyxie.
    Lui donner du sirop d’ipéca (dosage moyen pour un chat adulte : 2 ml/kg).
    L’autre solution est de lui administrer une solution d’eau salée à 10/20, soit 3 cuillères à café de sel dans 1 demi-tasse d’eau chaude.

Lien : Poisons

2. Laver le chat
  • Le laver uniquement s’il est entré en contact avec certaines substances.
    Si le pelage et la peau du chat sont contaminés par une substance toxique, le laver à l’eau tiède et au savon, puis rincer plusieurs fois à l’eau claire.
3. Lui donner à boire
  • Si le chat a ingéré le poison par la bouche, le faire boire abondamment.
    S’il a avalé de l’acide, lui donner une solution de bicarbonate de soude.
    S’il a ingéré du kérosène ou du phénol, lui faire avaler 2 cuillères à soupe d’huile d’olive.
Traitement spécial
  • Consulter le vétérinaire pour les antidotes et l’oxygène médical.
    Voir la page sur la réanimation.
Convulsions
  • Si le chat a des convulsions, attendre que la crise soit passée pour le transporter chez le vétérinaire.
    Emporter un échantillon de la substance suspecte.
  • Si les convulsions se prolongent, essayer d’empêcher le chat de se blesser en l’enroulant dans une couverture.
    Éviter qu’il ne morde.
    Consulter immédiatement le vétérinaire.

Préventions

  • Veiller à ce que toutes les substances toxiques soient hors de portée de l’animal.
  • N’utiliser que des plats et des bols propres pour la nourriture et la boisson du chat.
  • S’il y a utilisation d’appâts contre les rats, des produits contre les limaces et les escargots ou s’il y a vaporisation d’herbicides et d’insecticides dans le jardin, veiller à ce que le chat n’ait pas accès aux endroits traités.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *