Premiers soins pour blessures et maladies

État de choc

Causes

  • Ce terme est utilisé pour décrire un malaise.
  • L’état de choc va d’un malaise bénin à grave, de l’évanouissement, au coma et à la mort.
  • L’état de choc est généralement dû à un traumatisme physique souvent associé à une perte de sang, une intoxication, une infection ou une déshydratation.
  • L’état de choc se produit souvent après un accident.

Symptômes

  • Faible, reste allongé.
  • Pouls rapide et faible.
  • Gencives et conjonctive pâles.
  • Respiration rapide et superficielle.
  • Froid au toucher.

Que faire ?

  • Calmer le chat.
  • Le mettre au chaud pour le maintenir à la température corporelle normale.
    L’envelopper dans une couverture.
    Le réchauffer avec une bouillotte ou une couverture chauffante.
  • Vérifier qu’il ne souffre pas d’une hémorragie.
  • Si l’état de choc ne semble pas bénin, transporter le chat chez le vétérinaire pour qu’il le traite immédiatement.

Les plaies

  • Chez les chats, la plupart des plaies sont sujettes à infection : il faut donc envisager une consultation chez le vétérinaire pour la prescription d’un antibiotique.
  • Les plaies sont de gravité différentes : écorchures, contusions, incisions, lacérations et blessures profondes.

Écorchures

Symptômes

  • Les écorchures courantes sont douloureuses quand on les touche, elles saignent un peu et sont le plus souvent souillées par des corps étrangers.
  • Le pelage, la couche cutanée superficielle, parfois les tissus cutanés sont arrachés.

Que faire ?

  • Nettoyer la plaie en la vaporisant d’eau ou en faisant couler un filet d’eau du robinet.
    La pression de l’eau doit être suffisante pour éliminer toutes les souillures, mais pas trop forte pour ne pas les faire pénétrer dans la lésion.
    Il aussi possible de nettoyer la plaie avec de l’eau oxygénée à 3 %.
  • Sécher la plaie propre avec un tampon de gaze stérile, puis saupoudrer ou vaporiser avec un antibiotique.
  • Laisser la plaie à l’air pour qu’elle sèche.
    Si du sang suinte, protéger avec un tampon et une bande de gaze, fixés avec du sparadrap jusqu’à ce que le saignement s’arrête.
  • Si la plaie est laissée à l’air, utiliser une collerette pour éviter que le chat lèche la blessure.

attention Si l’écorchure est profonde et qu’un os ou un tendon sont apparents, consulter immédiatement le vétérinaire.
Un chat qui lèche vigoureusement et souvent une plaie l’irrite, ralentit ou empêche la guérison.

Contusions

Symptômes

  • Ces plaies se caractérisent par une ecchymose et une enflure de la peau et des tissus internes.
    Elles ne sont pas automatiquement associées avec une blessure cutanée.
  • Provoquées par un coup, une chute ou une collision.

Que faire ?

  • S’il y a une plaie ouverte, consulter le vétérinaire pour administrer un antibiotique.
  • Si l’accident a été vu et qu’il y a constatation d’aucune plaie ouverte, appliquer une compresse froide.
    Pour une lésion plus ancienne et dure au toucher, mieux vaut appliquer uen compresse chaude.
Compresse froide
  • Humecter la région enflée avec une bonne quantité d’eau et appliquer une poche de glace pendant 30 mn en pressant.
    Le froid contracte les vaisseaux sanguins et la pression agit comme un massage.
Compresse chaude
  • Verser de l’eau chaude dans un récipient contenant 2 cuillères à soupe de sel.
    L’eau est à la bonne température quand il est possible d’y plonger la main et de l’y maintenir.
    Imbiber un gros tampon de coton hydrophile avec cette solution et l’appliquer sur l’endroit contusionné tant qu’il est chaud.
    Répéter l’opération 2 fois/jour pendant 5 mn.
    La chaleur assouplit les vaisseaux sanguins et résorbe le gonflement.

Incisions

Symptômes

  • Ces plaies sont généralement des coupures nettes aux lèvres franches et des lésions bénignes des tissus.
  • Provoquées par du verre brisé ou des objets coupants.

Que faire ?

  • Si la plaie saigne, faire un pansement compressif en appliqant un tampon de gaze ou de tissu directement sur la blessure jusqu’à ce que l’hémorragie cesse.
  • Ne nettoyer la plaie qu’en cas de nécessité.
  • Rapprocher doucement les lèvres de la coupure en les pinçant l’une contre l’autre.
  • Appliquer de fines bandes de sparadrap d’environ 1 cm en les croisant directement sur la blessure.
  • Couvrir la plaie avec un tampon de gaze.
    Protéger avec une bande de gaze fixée avec du sparadrap ce qui permet de maintenir les lèvres de la plaie collées ensemble.
  • Garder le chat à la maison.
  • Laisser le pansement en place pendant 48 heures, puis examiner la plaie.
  • Si la blessure est propre, sèche et ne présente aucun symptôme d’inflammation, refaire le pansement et le changer toutes les 48 heures.

attention Si la plaie est importante (longue et/ou profonde), consulter le vétérinaire pour des points de suture.
Ce type de blessure doit être suturé dans les 8 heures.

Lacérations

Symptômes

  • Les bords de la plaie sont souvent irréguliers, déchiquetés et béants.
    À certains endroits, la peau et les tissus internes peuvent être déchirés.
  • En général, les lacérations ne sont pas douloureuses et l’hémorragie est variable.
  • Provoquées par des fils de fer barbelés, le bord d’une boîte de conserve, …

Que faire ?

  • Laver et nettoyer soigneusement la plaie à l’eau oxygénée à 3 %.
  • Couper tous les poils et les tissus morts, enlever les corps étrangers qui souillent la plaie.
  • Appliquer une poudre antibiotique.
  • Couvrir la plaie avec un tampon de gaze, puis mettre une bande de gaze et fixer le pansements avec du sparadrap.
  • Consulter le vétérinaire si la lacération semble nécessiter une suture.
  • S’il est impossible de faire des points de suture, laisser le pansement en place pendant 2 jours.
  • Au moment d’enlever le pansement, nettoyer les sécrétions, les débris ou les tissus nécrosés et traiter la blessure comme indiqué précédemment.
  • Maintenir le pansement et le changer jusqu’à ce que les chairs se reforment et que la cavité soit comblée.
    Puis enlever le pansement et laisser la plaie à l’air pour qu’elle sèche.
  • Si le chat lèche trop souvent la plaie, lui mettre une collerette.
  • Diminuer l’exercice physique jusqu’à ce que la blessure soit complètement guérie.

Plaies profondes

  • Les blessures profondes sont généralement douleureuses et peuvent s’accompagner d’hémorragies.
  • Elles sont souvent dues à des coups de dents reçus au cours d’une bagarre, à une écharde, une pièce de métal ou un clou.

Que faire ?

  • Couper délicatement les poils autour de la blessure.
  • Examiner la plaie et regarder si un corps étranger y est resté.
  • Nettoyer toute la zone à l’eau oxygénée à 3 % et tamponner avec de la teinture d’iode.
  • Empêcher la croûte de se former.
    Laisser la plaie à l’air libre aussi longtemps que possible pour un bon drainage.
  • S’il semble que la peau a été transpercée et que les tissus sous-cutanés sont atteints, tranporter le chat chez le vétérinaire pour l’administration d’un antibiotique et la pose d’un drain si nécessaire.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *