Premiers soins pour blessures et maladies

Les asphyxie

Symptômes

  • Le chat essaie de vomir.
  • Il a la bouche ouverte et semble incapable de la fermer.
  • De la salive s’écoule de la bouche.
  • Il se griffe la bouche avec les pattes avant.
  • S’il respire relativement bien, se rendre rapidement chez le vétérinaire.

Que faire ?

  • Si le chat est sur le point de perdre connaissance et si sa langue est bleue :
    • Caler un objet long, un manche ou un petit tournevis, entre les molaires sur un des côtés de la bouche pour la maintenir ouverte.
    • Examiner le fond de la gorge, le palais et les dents pour détecter l’éventuelle présence d’un corps étranger.
    • Sortir délicatement la langue pour éviter qu’il morde.
      Un corps étranger peut se trouver à l’arrière de la langue.
    • Se servir d’une pince à épiler ou de ses doigts pour extraire le corps étranger.
    • S’il n’est pas possible de retirer le corps étranger par les doigts ou la pince, attraper le chat par les membres inférieurs, le mettre la tête en bas et le secouer vigoureusement pour dégager l’objet et libérer les voies respiratoires.
  • Si le chat ne respire pas, le réanimer en pratiquant le bouche-à-nez.

Lien : Technique du bouche-à-nez

Les conjonctivites

  • La conjonctivite est la membrane qui joint le globe oculaire à la paupière.
  • La conjonctivite est une inflammation et/ou une infection de la conjonctive.
  • Les yeux des chatons s’ouvrent 7 à 10 jours après la naissance.
    S’il y a présence d’une infection de la conjonctive, c’est à ce moment-là qu’elle est diagnostiquée.

Lien : Problèmes oculaires du chat

Symptômes

  • Les paupières sont collées.
  • Du pus suinte aux coins des paupières.
  • Du pus séché adhère au bord des paupières.

Que faire ?

  • Baigner les paupières à l’eau tiède.
    Les séparer délicatement.
    Faire très attention de ne pas les manipuler brusquement pour ne pas blesser le chat.
  • Essuyer le pus qui adhère aux cils ou aux paupières en les humectant.
    Ceci les empêche de coller de nouveau ensemble.
  • Mettre le chat à l’abri du vent et de la lumière directe.
  • Si l’écoulement de pus est abondant et continu, consulter le vétérinaire qui va prescrire un collyre ou une pommade.

attention Il existe plusieurs types de collyres et de pommades qui ont chacun une application spécifique.
Ils ne doivent pas être utilisés indistinctement pour une conjonctivite, car certains, mal employés, peuvent aggraver la situation.
Un traitement inadapté utilisé sur une ulcération de la cornée peut entraîner une cécité ou provoquer des lésions de l’œil.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *