Home » Histoire » France » Aigues-Mortes » Tour de Constance

Tour de Constance

Primitivement appel√©e grosse forte tour, elle est surnomm√©e ¬ę¬†la Pointue¬†¬Ľ (la Pounchoudo), son nom lui viendrait du XVe si√®cle, en souvenir de Constance de France (1128-76) l’arri√®re-grand-tante de Saint-Louis.
C’est le premier b√Ętiment construit par Saint-Louis √† Aigues-Mortes.
Sa construction est entreprise et achevée sur les ordres et du vivant du roi Louis IX entre les années 1241 et 1250.
D√®s 1249, un acte en porte mention pr√©cise sous le nom de ¬ę¬†Tour du seigneur du roi¬ę¬†.

L’acc√®s √† la Tour de Constance se fait par l’ancien h√ītel du Gouverneur et par un pont dormant.
Le Logis du Gouverneur est construit sur l’emplacement de l’ancienne maison du Roi ou ¬ę¬†vieux ch√Ęteau¬ę¬†, incendi√©e en 1421 (XVe).

Des lettres royales de 1662 relatent le fait que le ch√Ęteau qu’habitaient les gouverneurs lorsqu’ils r√©sidaient √† Aigues-Mortes, et qui devint la prison du Marquis de Wardes, avait √©t√© reconstruit depuis peu d’ann√©es par le gouverneur de Civey, √† l’aide de fonds qui auraient d√Ľ avoir pour destination la construction des casernes.

La construction continuellement remaniée entre le XVIe et le XVIIe conserve un bel escalier à 4 noyaux datant de 1662, proche des grands escaliers montpellierains.

L’H√ītel du Gouverneur pr√©sente sur l’angle nord-ouest une tour circulaire et sur le c√īt√© ouest une tourelle rectangulaire qui garde l’acc√®s du pont conduisant √† la Tour de Constance.
Ce pont et le mur de conque raccordant les courtines extr√™mes de l’enceinte ont √©t√© ajout√©es au XVIe entra√ģnant la disparition de la muraille primitive.

Le rez-de-chaussée est pourvu de salles rectangulaires, sans communication entre elles et ouvertes seulement à leurs extrémités.
La premi√®re est un passage couvert qui sert d’entr√©e √† l’h√ītel et √† l’enceinte.
Leur couvrement est constitu√© de vo√Ľtes.
Au-dessus du rez-de-chauss√©e vo√Ľt√©, 3 √©tages de hauteurs in√©gales : l’√©tage interm√©diaire est plus bas que les 2 autres.

L’H√ītel du Gouverneur est isol√© de la ville et de la Place d’Armes par un mur de retranchement datant de 1625.
Ce mur, flanqu√© d’une √©chauguette, est b√Ęti avec des mat√©riaux de remploi appartenant √† l’enceinte du XVIIIe.
Il porte un chemin de ronde avec parapet arm√© de meurtri√®res adapt√©es pour le tir √† l’arquebuse.

C’est l’un des donjons les plus majestueux de l’architecture du Moyen-√āge et c’est le seul vestige du ch√Ęteau √©difi√© √† peu pr√®s entre 1240 et 1250 par Louis IX, futur Saint Louis.
La tour constitue sans doute un ch√Ętelet d’entr√©e, con√ßu pour √™tre imprenable vu l’√©paisseur de ses murs.
√Člev√©e √† l’emplacement de l’ancienne tour Mataf√®re par Saint Louis, elle est construite en 1242 pour prot√©ger le port et la cit√©.

Elle est √©galement un port d’attache pour les futures croisades.

√Ä l’origine entour√©e de foss√©, elle √©tait l’unique √©l√©ment d√©fensif d’Aigues-Mortes.

Par la suite, il fut juger qu’elle pouvait faire aussi office de phare jusqu’en 1307 avant de devenir prison d’√©tat jusqu’en 1815.

Cette tour poss√®de une tourelle qui s’√©l√®ve pr√®s du cr√©nelage sur la plate-forme et portait les feux de nuit destin√©s √† guider les navires entrant dans le port.
Cette plate-forme est dispos√©e pour recevoir les eaux pluviales qui s’√©coulent dans une citerne.
2 salles vo√Ľt√©es sont pratiqu√©es sous le cr√©nelage et ne sont √©clair√©es que par des meurtri√®res.

La défense intérieure de la Tour a été savamment organisée.

  • une premi√®re porte avec d’√©pais vantaux et une herse
  • une 2e porte qui, ouverte, dissimule compl√®tement l’entr√©e de l’escalier menant aux √©tages sup√©rieurs
  • une derni√®re porte se ferme d’une serrure et d’une barre transversale
Formecylindrique
Diamètre22 m
Hauteur totale33 m
Hauteur29 m
Hauteur de la tourelle11 m
√Čpaisseur des murs6 m
Début des travaux1242
Fin des travaux1254
Matériauxpierre
Fonctionphare
RéputationUne des pires prisons huguenotes.

  1. Corine Leblanc
    |

    J’aime beaucoup votre site, il m’aide pour faire des expos√©s en classe. corine